Blog

Achats en ligne

Cette année j’ai joué de malchance pour mes achats de végétaux. J’ai tout d’abord essayé d’acheter en ligne à une pépinière bulgare en raison des variétés originales et des prix bas. Mais elle n’a jamais répondu aux mails, je me suis donc détourné de ce vendeur, pourtant certains ont commandé chez eux avec succès !

https://exoticplantsbg.com/

J’ai ensuite tenté l’Italie, pour les mêmes raisons. J’ai payé en ligne, mais le vendeur m’a expliqué qu’il ne pouvait pas livrer en France. Retour à la case départ donc ! D’ailleurs, si certains d’entre vous avez des connaissances en Italie, cette adresse peut s’avérer interessante ?

https://www.vivaiosantabernadetta.it/

J’ai renoncé à commander à ViverGil car les frais de port sont élevés, alors je me suis adressé à Leaderplant qui vendait des pistachiers Vera femelle. Malheureusement, le marchand a envoyé ma commande à un autre internaute et il s’agissait de ces derniers pistachiers. Quelle tristesse et quel gâchis. Heureusement l’entreprise est très honnête et m’a tout remboursé.

https://www.leaderplant.com/

J’ai également acheté des graines chez Graines de Folie (le 31 décembre, réceptionné le 17 janvier). Je suis assez content des semences potagères. En revanche, pour les graines exotiques, malgré des températures et humidité élevées seul les passiflore mollissima germent (à 100%). Pour le reste, rien ne lève pour le moment : Bananiers, Curuba, Tamarillo, grenadilles de Quijos … J’ai l’impression que ce sont de vieilles graines qui ont perdu leur pouvoir de germination. Le vendeur n’affiche pas (contrairement à certains grainetiers comme Graines del Païs ) la date de récolte, donc je ne peux que supposer que les autres graines sont trop vieilles ? Je vous encourage à être vigilant sur ce point. L’idéal serait que le vendeur ajuste la quantité de graines livrées en fonction de leur capacité de germination : si peu de graines sont viables, il faut en envoyer plus pour compenser ?

https://www.grainesdefolie.com/

Finalement, cette année je vais faire peu d’achat pour éviter d’avoir trop de plantes nouvelles à arroser l’été. L’idéal aurait été d’acheter localement, mais pour les amateurs de plantes rares l’offre est quasi inexistante. La région a fait une campagne pour favoriser les achats locaux :

Concrètement ces bonnes intentions – dans un monde où beaucoup de choses sont importées (matières premières, porte greffe, greffon, plante, pots…) ne sont-elles pas illusoires ? Lorsque l’on croit acheter localement on a juste un intermédiaire local en fait (c’est déjà ça !).

Bref, heureusement que j’ai fait quelques échanges, cela me permettra d’avoir de nouvelles plantes cette année (merci à Thierry pour les asiminiers) !

Soyez le premier à publier un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.