Blog

Cromlech

Quelles drôles de découverte le web nous réserve parfois ! Au gré des algorithmes de suggestion de la plate-forme Youtube, je suis tombé sur ce youtubeur qui défend une thèse singulière sur les Atlantes – un peuple venu du Nord et qui aurait laissé de nombreuses traces – je vous mets le lien vers la vidéo en question. Le narrateur propose une symbolique de ces vestiges conçus par les Atlantes. Ces constructions de pierre mégalithique en cercle représenteraient un tronc d’arbre (« troyaburg »). Quoi de plus normal que ces peuples païens aient fait de l’arbre le centre de leur vénération ? J’ignore quels sont les fondement de cette symbolique mais elle me plaît beaucoup tant l’arbre est le personnage central de la vie autonome et du paganisme. Cette forme circulaire du tronc n’est-elle pas aussi à l’origine du mandala hindouiste et bouddhiste ?

Réflexion faite, ce que l’on présente comme ayant une forte composante spirituelle (« un sanctuaire »), n’aurait-il pas des fonctions pratiques ? Des pierres géantes, de l’eau… Ces peuples anciens n’auraient-ils pas voulu réaliser des zones de protection pour les arbres sensibles ? Les murs de pierre protégeant les arbres des excès de température, protégeant  du vent violent, protégeant des animaux sauvages ? Et l’eau, ne serait-ce pas les premiers systèmes d’irrigation ?

Ces installations auraient une utilité comparable à celle des murs des jardins de la région parisienne qui ont permis de cultiver les pêchers au XIX siècle ? On cherche souvent une utilité religieuse là où les peuples anciens ne vivaient pas dans le « separé ». Tout était sacral, finalement ?

Je n’étais pas là à cette époque, mais l’archéologie offre toujours matière à imaginer 🙂

Soyez le premier à publier un commentaire.