jubaea chilensis (coquito, cocotier du chili, ...): semis

belinsecte
Messages : 45
Enregistré le : jeu. nov. 12, 2020 9:16 am
Localisation : aix en provence

jubaea chilensis (coquito, cocotier du chili, ...): semis

Message par belinsecte »

Bonjour!
Je tente mon premier sujet ici, Habitant aix-en-provence, je suis venu avec Denis lors de la rencontre d'acclimatons, puis devais repartir vite sans avoir eu le temps de bien discuter avec chacun.

y aurait il des retours sur comment le faire germer? et d'autres avis divergeants ou convergeants?

Jubaea chilensis,
dont noms communs seraient "palmier de l'ile de pacques", "coquito", "cocotier du chili".

Plus gros palmier du monde, intéressant à sauvegarder même s'il fleurit environ 50 ans après semis.

cette petite "noix de coco" de 3 cm de diamètre, est très dure à couper ou casser, contient de la chair et du lait exactement comme une noix de coco, avec un petit gout de noisette et de coco mêlés.

Je viens de récolter des graines (tombées en octobre) , d'un sujet ayant survécu -18°C en 1963 (circonférence actuelle du stipe: 4mètres).
au sol sous les feuilles mortes, les noix sont encore fraiches, une très mince épaisseur de fibres jaunes autour est insignifiante contrairement à la grosse épaisseur de bourre qui se présente autour des grosses cocos classiques.

j'aimerais recevoir des témoignages d'experiences de semis réussis, mitigés ou échoués, pour approcher la meilleure méthode.

j'entends dire qu'il faudrait des noix bien fraichement récoltées, n'ayant jamais désséché, et les maintenir humides 2 ou 3 ans le temps qu'elles germent.
d'abord enlever les fibres qui sont autour.
les mettre en terre: les avis divergent: à 18°C (en intérieur)? ou entre 5 et 10°c (extérieur)?
les "yeux" de la graine: est il plus logique de les mettre vers le bas, le coté ou le haut?

Merci beaucoup!
Jean-denis

Maxime17
Messages : 18
Enregistré le : jeu. sept. 03, 2020 10:25 am

Re: jubaea chilensis (coquito, cocotier du chili, ...): semis

Message par Maxime17 »

Bonjour,

J'ai essayé l'automne dernier de garder des graines à l'intérieur, dans du sable humide, sans stratification préalable, dans un appartement peu chauffé. Dès le printemps, les graines ont été mises sous une terasse couverte sous laquelle il fait plutôt chaud en été. Rien n'a germé pour le moment, j'ai laissé les graines sous la terasse, ou elles passeront l'hiver, en espérant que cela germe l'été prochain. Je vais réaliser un nouveau test avec d'autres graines ramassées cette année. Le graines ont été mises en vrac, donc dans un peu tous les sens.

Anthony
Messages : 13
Enregistré le : lun. août 31, 2020 4:21 pm

Re: jubaea chilensis (coquito, cocotier du chili, ...): semis

Message par Anthony »

Bonjour

Voici un lien que j'ai trouver ça peux toujours aider

https://www.palmtalk.org/forum/index.ph ... 72-jubaea/

J'ai remarqué que planter des graines avec le fruit avait un meilleur taux de germination (exemple sur un lot de fruits d'eleagnus , une partie planté sans la pulpe et l'autre avec , résultat: 2 fois plus de plantules sur le lot avec la pulpe).
Peut être une piste pour les coquitos , d'ailleurs si on regarde sa cousine elle est rarement débarrassé de sa pulpe pour germer.

belinsecte
Messages : 45
Enregistré le : jeu. nov. 12, 2020 9:16 am
Localisation : aix en provence

Re: jubaea chilensis (coquito, cocotier du chili, ...): semis

Message par belinsecte »

.
Modifié en dernier par belinsecte le ven. janv. 15, 2021 10:08 am, modifié 1 fois.

belinsecte
Messages : 45
Enregistré le : jeu. nov. 12, 2020 9:16 am
Localisation : aix en provence

Re: jubaea chilensis (coquito, cocotier du chili, ...): semis

Message par belinsecte »

Bonjour, désolé pour ma lenteur de remerciement et réponse, je viens de m'apercevoir qu'il faudrait toujours cocher "m'avertir lorsqu'une réponse est postée" en bas de lla fenetre de saisie du texte lors de chaque publication.
Ayant tardé à m'en occuper (ne serai-ce qu'un mois), la plupart de mes graines flottaient lorsque je les mettais dans l'eau, alors que la plupart coulaient initialement. ce test semble fiable: j'ai cassé celles qui flottaient les unes après les autres, l'intérieur était moisi, on voyait bien qu'elles n'auraient pas germé. j'en ai cassé 2 qui coulaient, bien belles à l'intérieur, toujours ce bon goût de coco-noisette, mais pas d'eau, donc j'étais en limite de viabilité, peut-être même trop tard. j'ai donc renoncé à servir les personnes qui m'en avaient demandé, partie remise peut-être en octobre prochain. ma récolte de début novembre était peut-être trop tardive elle-même, tous les fruits étant au sol, et beaucoup étaient périmés. si quelqu'un sait contester le PV de 135€ "pour dérogation non conforme" que je me suis pris à l'occasion, MP svp ;)

Dans l'ordre:

Maxime17, il faut parfois attendre 2, 3 voire 4 ans pour que ça germe, mais normalement une certaine proportion germe dans les semaines qui suivent: avais tu fait le test de flottaison éventuelle, dans l'eau? utilisé des graines fraichement récoltées?

Anthony, j'ai d'abord pensé comme toi laisser les fibres autour, il y en a très peu comparé aux grosses coco, et elles s'enlèvent très facilement sans outil, seulement en les écartant avec les doigts, ce qui semble naturel sans effort, finalement je regrette n'avoir pas essayé un lot avec fibres pour comparer, tellement tous les conseils étaient unanimes d'enlever ces fibres.

en suivant le lien d'anthony voyez vous autre chose à résumer? je vois dans cette discussion en anglais
- que la stratification froide est inutile
- l'un d'eux craque la coque avant de la mettre en substrat stérile de perlite, les autres préfèrent ne pas craquer
- l'un suggère qu'il faudrait faire varier la température jour/nuit. j'ajoute qu'avec les effets de dilatation de l'air contenu dans la graine, ce pourrait accélérer les échanges liquides et gazeux entre l'intérieur et l'extérieur, car la graine n'est pas étanche, et rien qu'en la mettant en eau tiède, j'entendais de l'air fuir. donc quand l'eau a refroidi, elle a du entrer dans la graine.

Ailleurs je voyais conseillé de pas enterrer complètement la graine, mais la maintenir bien humide. argument: le collet pourrit si sous terre.

j'ai fait un lot en respectant la position des graines lors du stockage*, un lot dans tous les sens. suivant un conseil, j'ai fait tremper 2 jours, mais je savais pas qui croire à propos de stérilisation. j'avais peur de les tuer avec javel, bétadine ou H2O2, vu qu'elles étaient récoltées depuis plus d'un mois, je les ai lavées à la cendre, et à l'eau. mais je doute de toute stérilisation, car il y a des champignons invisibles dans la terre.

* le stockage serait à éviter. mais je me disais que la graine s'est peut-être organisée dans ce sens, car elle contiendrait de l'eau mobile. et c'est pas comparable mais les oeufs de tortue meurent s'ils sont retournés.

Répondre