Avocat mystère

Vos expériences d'acclimatation d'avocatier
belinsecte
Messages : 49
Enregistré le : jeu. nov. 12, 2020 9:16 am
Localisation : aix en provence

Avocat mystère

Message par belinsecte »

j'avais publié à partir de 2017, un avocat que j'ai appelé 'mystère 1y'. Sur environ 200 semés, tous ont totalement grillé cet hiver sauf 1 "nickel". j'ignore à combien de degrés en dessous il aurait également grillé, mais la différence est surprenante, voir photo ci dessous...
d'où ma question ouverte, y a-t-il déjà eu des observations d'avocatier prospérant sous un chêne immense? du point de vue drainage des racines, et protection antigel, la meilleure place que je voie pour le moment serait à 5 m du tronc d'un chêne, mais sous son ombrage (il a un diamètre de bientot 20m). dans un remblai de 60 cm de terreau à 1m au dessus de la base du tronc du chêne, et avec de la place pour se développer sous le chêne, si cela s'est observé ailleurs? de 7 à 15M selon si je l'élague ou pas.

Les autres semis du même avocatier étaient à peine plus rustique que les mexicolas... qui ont également tous grillés.
Lorsque le parent est rustique, quel % de descendants sont également rustiques?
en 2017:
https://www.greffer.net/discussion/view ... 970#p64970
Pour ceux qui ont vu la vidéo de "dégustation" avec Bruno et Eric, j'y invitais à le tester gratuitement, j'indiquais que je ne savais pas à quelle température il gèlerait mais qu'il serait champion de rusticité au froid (+ rustique que mexicola); je l'ai confié à 3 autres personnes pour test, et les premiers signes de sensibilité au gel me firent douter de mes grands espoirs après avoir vu que le parent bénéficie d'un microclimat plus doux que je ne pensais.
son goût est pas terrible, et on sait même pas s'il en sortira une lignée vraiment rustique.. J'ai refusé de le vendre sans connaitre sa rusticité vérifiée... : je suis plein d'espoir mais je crois ce que je vois et ne veux tromper personne!
cela reste un mystère, avec sa tige velue.

Ne rien dire sur son origine? Concrètement dans la plupart des cas, je ne sais plus ce que j'ai semé.
Et je disais que même dans les cas où on se souvient, la discrétion est une chose que je conseille à chacun, pour mieux respecter (protéger un arbre ou une personne qui l'héberge). Dans l'intérêt général. N'indiquer aucune origine, qu'importe si cela a une importance ou pas, car sinon il serait fait des déductions en fonction des origines indiquées ou pas.


Quant à un partage (propagation), il faut prendre des précautions pour qu'il ne soit pas récupéré par un brevet déposé par un tiers qui le bloquerait.

14 juillet 2020, j'ai publié un autre mystère,
https://www.greffer.net/discussion/view ... 566#p67566
que j'ai appelé 'andin', arbitrairement, après l'avoir confié pour test, j'ai publié sa photo dans le lien ci dessus, je ne connais pas sa limite, mais ses feuilles ont mieux résisté que toutes les autres variétés, bien qu'il ait moins vite redémarré au printemps. on voit d'ailleurs qu'il se démarque par la finesse et la couleur jaune de ses tiges, et la petitesse de ses feuilles...

en dessous, photo du "mystère 1y" rescapé parmi ses frères grillés:
Modifié en dernier par belinsecte le ven. févr. 19, 2021 7:41 pm, modifié 2 fois.

belinsecte
Messages : 49
Enregistré le : jeu. nov. 12, 2020 9:16 am
Localisation : aix en provence

Re: Avocat mystère

Message par belinsecte »

Parmi 200 semis de noyaux issus du même avocatier, un seul a bien passé cet hiver à Aix.
Parmi 200 semis de noyaux issus du même avocatier, un seul a bien passé cet hiver à Aix.

belinsecte
Messages : 49
Enregistré le : jeu. nov. 12, 2020 9:16 am
Localisation : aix en provence

Re: Avocat mystère

Message par belinsecte »

question ouverte: y a-t-il déjà eu des observations d'avocatier prospérant sous un chêne immense? En lisière ouest de forêt où je me trouve actuellement, du point de vue drainage des racines, et protection antigel, la meilleure place que je voie pour le moment serait à 5 m du tronc d'un chêne, mais sous son ombrage (il a un diamètre de bientot 20m). dans un remblai de 60 cm de terreau au début d'une pente à 1m au dessus de la base du tronc du chêne, et avec de la place pour se développer sous le chêne, si cela s'est observé ailleurs? de 7 à 15M de hauteur vide selon si je l'élague ou pas.

Répondre