culture cherimoya en terre calcaire

Vos expériences d'acclimatation de Chérimoya (Annona cherimola)
olivier13410
Messages : 46
Enregistré le : jeu. juin 17, 2021 9:24 pm

culture cherimoya en terre calcaire

Message par olivier13410 »

bonjour à tous,

je suis près d'aix-en-provence et possède une serre
chauffée (minima 0 degré l'hiver) dans laquelle je cultive des agrumes avec succès.
la terre est très calcaire et caillouteuse (ph 8, calcaire actif 12%).
cela ne pose pas de problème pour les agrumes (porte greffe mandarinier
cléopatra). par contre je me demandais si le chérimolier supporterait ce
type de terre, car j'ai lu qu'il fallait plutôt une terre acide avec pas plus de 7% de calcaire actif ? mais dans le même temps j'avais lu qu'un monsieur (jean06) obtenait de très bons fruits de chérimoya du coté de menton, hors je crois que du coté de menton la terre est là aussi calcaire ?

merci d'avance pour votre avis (il me reste deux place dans ma serre).

Benoit30
Site Admin
Messages : 195
Enregistré le : mer. août 05, 2020 2:51 pm

Re: culture cherimoya en terre calcaire

Message par Benoit30 »

olivier13410 a écrit :
jeu. juin 17, 2021 9:32 pm
je me demandais si le chérimolier supporterait ce type de terre, car j'ai lu qu'il fallait plutôt une terre acide avec pas plus de 7% de calcaire actif ? mais dans le même temps j'avais lu qu'un monsieur (jean06) obtenait de très bons fruits de chérimoya du coté de menton, hors je crois que du coté de menton la terre est là aussi calcaire ?
Quelle formidable expérience de tenter le cherimoya sous serre hors-gel !
En ce qui concerne le ph du sol, je ne suis pas spécialiste, mais je vais vous donner quelques informations brutes qui je l'espère vous aideront.
Au Mazet, j'ai une terre très calcaire, mais je n'ai pas fait d'analyse. Les cherimoyas s'en satisfont. Les feuilles sont peu atteintes par la chlorose. Le développement de l'arbre est limitée - comme toutes les autres plantes du jardin - par un sol pauvre et très superficiel.
Au bureau (centre-ville de Nîmes), la terre est de qualité maraîchère, les semis de cherimoya se développent un peu mieux, mais je n'obtiens toujours pas de grandes plantes. Les arbres passent l'hiver (contrairement au Mazet où c'est plus aléatoire...).
J'ai pu échanger avec Jean de Roquebrune Cap Martin (commune limitrophe de Menton). Son jardin est dans une terre limoneuse probablement pas calcaire. Son arbre était très grand.
Un autre cherimoya est sur le bord de mer (à la frontière entre Roquebrune et Menton), j'aurai du mal à juger la terre à cet endroit, tout juste je peux en déduire que le cherimoya supporte les embruns et un taux de salinité non nul. J'ai pu remarquer un autre cherimoya bd Garavan dans une zone réputée calcaire. L'arbre était encore jeune, je n'ai pu le voir que de loin, mais il semblait bien se développer.
J'ai un petit jardin dans la commune de Castellar limitrophe de Menton. Le cherimoya se satisfait du sol calcaire, mais pas des assauts des sangliers !
Sur le site Fruttama, les italiens cultivent le cherimoya en Ligurie dans des sols probablement aussi calcaires que de l'autre côté de la frontière à Menton.
Il y a un cherimoya à Banuyls-sur-mer (Pyrénées orientales), mais il ne s'agit pas d'une zone calcaire à ma connaissance.
D'autre part, j'ai vu dans les forums américains des jardiniers le cultiver dans des sols alcalins (ph 8). C'est également l'information donnée par Pfaf "It prefers a pH in the range 6.5 - 7.6"
https://pfaf.org/User/Plant.aspx?LatinN ... +cherimola

Plus généralement, je vous donne mon avis - sous forme d'intuition plutôt qu'un avis consolidé scientifiquement- au sujet du pH du sol. Je distingue deux types de plantes quand il s'agit de pH :
- les plantes adaptatives ou tolérantes (la plupart des plantes, y compris cherimoya),
- les plantes strictement limitées à un sol particulier (par exemple : je n'essaye même plus la myrtille ou la noix de macadamia en sol calcaire !)
La mesure de pH, même complétée par le calcaire actif, me semble pas suffire pour plusieurs raisons :
- le pH vari en fonction de là où l'on fait la mesure : proche des racines, dans un sol nu, proche d'un mur...
- le pH doit être complété par le redox,
- les plantes "adaptatives" sont capables de réguler le pH,

Je vous conseille cette vidéo qui résume ce thème de pH et de plante :

A mon humble avis, j'aurai tendance à conseiller d'apporter de la matière organique peu décomposée pour nourrir et favoriser les organismes du sol . L'urine des animaux (humains, ver de terre...) permet également de réguler le pH...

olivier13410
Messages : 46
Enregistré le : jeu. juin 17, 2021 9:24 pm

Re: culture cherimoya en terre calcaire

Message par olivier13410 »

merci pour votre réponse,

çà confirme aussi ce que je pensais (j'ai par exemple des asiminiers en terre calcaire qui poussent très bien, bien que préférant les sols neutres).
j'ai deux autres inquiétudes quant à la culture du chérimoya en serre dans le but d'obtenir des fruits comestibles (voir délicieux :D ) :

je suis loin de la mer (40 km), ce qui fait que dans l'été les températures, surtout sous serre, dépassent les 40 degrés, même avec un voile d'ombrage, et l'air est très sec. savez-vous si en Espagne il y a des zones avec ce type de climat ou ils arrivent quand même à obtenir des fruits ?

Benoit30
Site Admin
Messages : 195
Enregistré le : mer. août 05, 2020 2:51 pm

Re: culture cherimoya en terre calcaire

Message par Benoit30 »

olivier13410 a écrit :
dim. juin 20, 2021 4:31 pm
savez-vous si en Espagne il y a des zones avec ce type de climat ou ils arrivent quand même à obtenir des fruits ?
Les ouvrages scientifiques disent que le cherimoya n'encaisse pas de températures supérieures à 40°C. Ce qui est inexacte car il y a des arbres en Californie et Arizona qui doivent affronter des températures bien plus chaudes !
Voici un Cherimoya magnifique à Phoenix Arizona :

Toujours en Arizona, l'Atemoya (hybride pomme cannelle x cherimoya), semble assez bien résister également :
https://www.phoenixtropicals.com/atemoya.html
Je vous rappelle les températures de Phoenix (bien plus chaudes qu'en Andalousie, avec des moyennes de maxima > 40°C) :
phoenix.png
En Espagne, il n'y a pratiquement que le Fino del Jete. C'est une variété difficilement acclimatable en climat continental (loin des côtes).

olivier13410
Messages : 46
Enregistré le : jeu. juin 17, 2021 9:24 pm

Re: culture cherimoya en terre calcaire

Message par olivier13410 »

oui effectivement à phoenix il fait très chaud en été, çà me redonne espoir. pour la variété je pensais planter des alboran, qui sont je crois issus des fino de jete. savez-vous si les alboran sont compatibles avec un climat continental, ou faut-il partir sur une autre variété ? j'étais partis sur alboran car j'ai eu l'occasion d'en manger quelques fruits et çà a été un vrai délice, gout plus fin que fino de jete (un peu moins sucré aussi, mais pas plus mal car quand les chérimoya sont trop sucrés je trouve çà un peu écoeurant à la longue), et très peu de graines (je dirais approximativement 3 ou 4 fois moins que les fino de jete).

Benoit30
Site Admin
Messages : 195
Enregistré le : mer. août 05, 2020 2:51 pm

Re: culture cherimoya en terre calcaire

Message par Benoit30 »

je pensais planter des alboran
Je ne connaissais pas cette variété ! J'ai regardé sur le net et je n'ai pas trouvé d'information sur la rusticité et les caractéristiques de culture. Visiblement la plage de récolte est plus étalée (le fruit serait plus tardif que le Fino del Jete), peu de noyaux... On trouve déjà ces fruits de temps en temps sur les marchés. Il sont plus petits et comme souvent les cherimoya sont vendus à l'unité, les alboran ne sont pas très avantageux pour les consommateurs !
J'ai vu que c'était une obtention/selection espagnole et étaient essentiellement produits par viveros Brokaw. La maison du bananier en France en importe.

L'idéal serait de se procurer des plantes de Californie... Je pense à des variétés comme Dr White et El bumpo. A mon humble avis compte tenu de l'origine de la plantes (les plateaux de la cordillère des Andes) il serait possible de faire des sélections pour favoriser la rusticité : Chaffey et Dr White disposent de prédisposition génétiques (froid/chaud) :
http://slosson.ucdavis.edu/newsletters/ ... 629140.pdf

Et lorsque l'on regarde ces photos de dégustations de cherimoya californien, on aimerai trouver cette diversité par ici (photo issues de tropicalfruitforum):
cheri.jpg
cheri2.jpg
Voici un reportage sur une dégustation.

Désolé je dévie du sujet initial, mais le cherimoya est vraiment un fruit que j'affectionne beaucoup alors je divague un peu ! ;)

olivier13410
Messages : 46
Enregistré le : jeu. juin 17, 2021 9:24 pm

Re: culture cherimoya en terre calcaire

Message par olivier13410 »

merci pour les variétés.
voici un article en espagnol sur la variété alboran :

https://www.granadahoy.com/provincia/nu ... 13340.html

assez intéressant car si j'ai bien compris cet article, alors que dans le sud de l'espagne la récolte des fino de jete va de septembre à décembre (donc pour le sud de la france je pense de novembre à février), la variété alboran permet une récolte en fin d'hiver et printemps jusqu'à mai-juin. en plantant une variété type fino de jete ou une variété californienne pour moitié et la variété alboran pour moitié, çà permettrait d'avoir une récolte sur une période très longue. par contre dans l'article je ne comprends pas bien une chose : ils disent que la floraison, et donc la maturité de l'alboran, est plus tardive que fino de jete, et à la fin ils disent que c'est gràce à des pratiques culturales que l'alboran permet une récolte plus précoce, donc je ne sais pas si naturellement l'alboran fleurit plus tard que les variétés classiques.

olivier13410
Messages : 46
Enregistré le : jeu. juin 17, 2021 9:24 pm

Re: culture cherimoya en terre calcaire

Message par olivier13410 »

j'ai eu une réponse de viveros brokaw qui produisent l'alboran, alors la floraison de l'alboran est naturellement plus tardive (plusieurs semaines) que celle de fino de jete. connaissez-vous d'autres variétés de chérimoya à floraison plus tardive ? je trouve çà interressant de pouvoir échelonner la production (si un jour production il y a :D ).

Benoit30
Site Admin
Messages : 195
Enregistré le : mer. août 05, 2020 2:51 pm

Re: culture cherimoya en terre calcaire

Message par Benoit30 »

Je me demande si vous ne faites pas fausse route ? Le cherimoya, dans le spectre des fruits comestible est naturellement déjà l'un des fruits qui couvre la plus grande saison : septembre à début juin.
Les saisons citées par les espagnols s'entendent pour une exploitation commerciale, c'est la raison pour laquelle elles sont raccourcies (il n'est pas rentable de cueillir les fruits lorsque l'arbre en a peu). Je mange des chérimoya depuis 31 ans (Orkos la boîte où je travaillais dans les années 90 a été l'une des premières à l'importer en bio) et je n'ai pas connaissance d'un arbre produisant des fruits sur une plage aussi étendue ?
Comme vous le dites, déjà essayons de produire des fruits... Pour moi cette année, c'est raté : les dernières fleurs ont fané sans nouaison.

olivier13410
Messages : 46
Enregistré le : jeu. juin 17, 2021 9:24 pm

Re: culture cherimoya en terre calcaire

Message par olivier13410 »

vous avez raison :D vous pratiquez une pollinisation manuelle ?

Benoit30
Site Admin
Messages : 195
Enregistré le : mer. août 05, 2020 2:51 pm

Re: culture cherimoya en terre calcaire

Message par Benoit30 »

Bonjour !
Je ne pratique pas de pollinisation manuelle. Je crois que ça améliore les rendements. Je vais me documenter un peu... A ce stade, j'ai compris que les arbres étaient plus ou moins auto fertiles, le vent et certains insectes (Coleoptera Nitidulidae) jouent un rôle dans le processus.

https://www.jstor.org/stable/2479045?se ... b_contents
https://www.researchgate.net/publicatio ... _in_Sicily





Si vous obtenez des informations sur le sujet, n'hésitez pas à les partager.

Une dernière petite chose, j'ai tendance à oublier qu'historiquement le cherimoya a été introduit en Europe en Calabre (il y a plus de deux siècles). Il doit y avoir des variétés locales rustiques et goûteuses là bas...

olivier13410
Messages : 46
Enregistré le : jeu. juin 17, 2021 9:24 pm

Re: culture cherimoya en terre calcaire

Message par olivier13410 »

de ce que j'avais lu, c'est que, hormis dans leur aire de culture d'origine ou il y a des pollinisateur adaptés, sans polinisation manuelle les rendements sont beaucoup plus faibles.

diospyros
Messages : 27
Enregistré le : mar. août 03, 2021 7:16 pm

Re: culture cherimoya en terre calcaire

Message par diospyros »

SI je peux apporter quelques infos en plus...

Alors en Espagne, seules les exploitations commerciales procèdent à la pollinisation manuelle qui est fastidieuse et couteuse en main d'oeuvre et explique le prix relativement élevé de ce fruit sur les étals.

J'ai moi meme discuter avec plusieurs jardiniers amateurs qui avaient des chérimoya dans leurs vergers et la plupart n'étaient meme pas au courant qu'ils pouvaient polliniser leurs fleurs manuellement et pourtant ils portaient tous de nombreux fruits.

Pour ce qui concerne la (longue) période durant laquelle on trouve le chérimoya, ce n'est pas du a une longue periode de floraison.... Enfin si !

Je m'explique : on peut facilement induire "artificiellement" plusieurs floraison chez le chérimoya. Plusieurs techniques culturales sont disponibles chez les exploitants andaloux afin davoir des fruits prets a etre vendus au moment ou les prix du marché sont le plus avantageux pour eux...

D'abord il faut savoir que le cherimoya produit sur le bois de l'année antérieur.
Chaque printemps, les agriculteurs suppriment le bois de l'année antérieur ce qui supprime donc la floraison.
Quand les repousses apparaissent et mesurent 50/60cm, ils arrachent les feuilles. Les bourgeons axilliaires démarrent alors et fleurissent.

Autre technique : ils couples le bois de l'année dernière a 4 yeux. Ces 4 yeux vont produire normalement à l'époque classique. Puis quand les bourgeons vont pousser et atteindre 50/60 cm on reproduit la technique sus indiquée en arrachant les feuilles ce qui induit une nouvelles floraison sur ces rameaux.


C'est un peu technique mais j'espère que c'est assez clair.... :mrgreen:

Répondre