Blog

La difficile reprise !

Nîmes a été l’une des premières station météo à atteindre 25°C cette année (et frole désormais les 30°C). La sortie de l’hiver est donc brutale à l’image de notre climat méditerranéen. Le soleil et le vent met en exergue les parties mortes des plantes.
Les agrumes accaparent une partie de mon attention. La reprise est lente sur les agrumes qui ont été le plus marqués par la vague de froid. Citons d’abord les orangers qui émettent des petites pousses le long du tronc et parfois sur les charpentière.

Il est probable que la taille de formation sera à refaire d’ici quelques années ! Je préfère cela que de perdre la plante. Les pamplemousses et pomelo emettent de jeunes pousses sur les branches encore vertes, il n’est pas impossible que certains bouquets floraux apparaissent.

Les kumquat sont plus timides, les pousses se font généralement sur le tronc. En revanche un kumquat reproduit par semis est intacte !

Le Yuzu est également superbe :

Le limequat a beaucoup souffert et il n’est pas impossible qu’il ne s’en remette pas du tout. En tout cas, le tronc a une couleur grise et est fendu de crevasses superficielles.


Les mandariniers feront l’objet d’un article à part.

L’avocatier proche de ma maison – variété Mexicola – a fait de très belles pousses et ne m’inspire aucune inquiétude.

Un autre Mexicola situé contre un mur n’a par contre montré aucun signe de vie. Le tronc est encore assez vert et je n’exclus pas une reprise tardive.

Certains semis ne sont également pas morts, mais largement éprouvés.

Les avocatiers les moins protégés sont par contre complètement grillés.
Quelques noyaux d’avocats ont levé, ils remplaceront ceux qui ont péri cet hiver !

Les Sapote blanches reperennent timidement, il faut variment examiner l’ecorce de près. Les belles branches de l’année passée sont définitivement mortes.

Les physalis complètement décimés par le gel, repartent des racines…

Je rapelle que j’ai mesuré -8,5°C, un matin dans une zone protégée de mon jardin. On peut en déduire que d’autres zones ont  frollé -10°C !

1 commentaire a été rédigé, ajoutez le votre.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Maxime H.

    Je suis super surpris ! Tu aurais donc des températures beaucoup plus basses que chez moi en Normandie ? C’est quoi ton record en endroit protégé ? Et du coup froid et sec, froid et venteux, froid et humide ? Durant combien d’heures et de journées consécutives ?

    C’est intéressant et je t’avouerais encourageant Pour moi vu ce que tu arrive à tenir !

    Agglomération de Rouen, ( Rouen centre, certains endroits comme à Londres ne subissent aucun gel, les Géraniums de certains de mes clients en plein centre sont juste énormes puisqu’ils n’éprouvent pas de gel l’hiver et ne sont pas caduc du coup ) , ensuite dans l‘agglomération Rounaise, le maximum observé depuis plusieurs années et du -9 degré celcius un jour par-ci par là durant l’hiver, rarement en continue et qui passe généralement hors gel en journée ( généralement hein ) parcontre… souvent à se moment là il ne pleuvait pas au contraire grand soleil mais il a put pleuvoir avant et donc les sols sont restés humides… quand au vent… il y a toujours du vent chez nous… donc…. nos été sont de plus en plus chaud caniculaire et sans eaux pendant près de 5 mois… mais les hivers restent venteux et très très très pluvieux… le froid est donc peu présent franchement mais le cumule du vent, de la pluie et du froid fait malgré tout de gros dégât surtout en février/mars quand après une début estival bien trop en avance, les températures re-dégringoles.