Blog

L’avocat Bacon : le bon compromis ?

L’avocatier Bacon propose un bon compromis sur plusieurs critères clés :
– bonne résistance au froid,
– bonne saveur,
– bonne production.

Histoire
L’avocat Bacon est une variété obtenue en 1954 par James Bacon en Californie. Cette variété a subit la concurrence du Fuerte puis du Hass. C’est la raison pour laquelle il s’agit d’une variété commerciale mineure en Californie et dans le reste du monde. Il est bien adapté aux régions telles que San Francisco et la vallée centrale de la Californie. Il a également été introduit avec succès en Floride.

La résistance au froid
Le Bacon a une résistance au froid élevée pour une variété commerciale. Il est réputé résister à -6°C environ. Les deux avocatiers Bacon de mon jardin ont eu des dommages importants en février 2018 où j’ai enregistré -6.7°C. A la fin de l’été suivant , les branches brulées par le froid avaient disparues au profit des nouvelles pousses.
A Alès, un avocatier Bacon avait été planté au centre de pomologie (ancienne adresse) contre un bâtiment. La photo date de février 2017, j’ignore s’il a survécu à la vague de froid de février 2018.

A mon avis, malgré cette bonne exposition, le climat d’Alès est probablement trop froid pour espérer une récolte satisfaisante.

La floraison
La floraison est plus courte et plus rapide que celle du Mexicola. En revanche elle coïncide avec celle du Hass. C’est la raison pour laquelle le Bacon est utilisé comme pollinisateur (Type B) dans les plantations de Hass (type A). Comme la floraison a lieu (ici de la mi-Avril à fin mai), les risques de gelé sont réduits.
Les arbres sont autofertiles dans nos régions.

Le fruit
Le fruit acquière une bonne taille dès le mois d’octobre. Toutefois, il reste accroché à l’arbre jusqu’au mois de mai suivant. Il a la peau verte, la chair jaune plus ou moins intense en fonction de critères pédoclimatiques ainsi que la durée de conservation sur l’arbre.
Attention aux gelées : il convient de cueillir les fruits avant les risque de gelés, il murissent au bout de 4 à 7 jours. La saison débute en octobre et se termine généralement en mai, toutefois si les fruits restent sur l’arbre sans se dégrader on peut les cueillir jusqu’à la fin de l’été. Ainsi sur l’arbre deux saisons de fruits cohabitent !

Les fruits pèsent généralement entre 200 gr et 300 gr.

Parfois, il arrive que des fruits se forment sans qu’il y ait fécondation. Ces fruits parthénocarpiques sont rares, on les appelle avocat « cornichon » ou « cocktail ». La variété Fuerte produit beaucoup plus d’avocats sans noyau que le Bacon.

La saveur
Le secret pour avoir de bons fruits goûteux est de cueillir le fruit le plus tard possible ou bien le cueillir par terre (il faut faire vite car les rongeurs et oiseaux en raffolent).


Les fruits – en fonction du terroir – ont un gout de crème fraiche ou de pomme de terre Dauphine ! Lors d’une journée de dégustation organisée début mai en Californie, le Bacon (75.4 %) a eu de très bonnes notes (meilleur que certains ténor tels que Hass 74.5% et Fuerte 68.5). Cela est du au fait qu’au mois de mai le Bacon a pleinement développé tout ses arômes.

Les avocats Bacon du commerce sont généralement cueillis trop prématurément. Sauf exception, ils sont assez insipides. D’autant plus que les marchands confondent souvent avec le Zutano assez aqueux !

La production
Les arbres ont un gros développement lorsque le sol est profond et fertile. La production en fruit est bonne même sous nos latitudes.

L’arbre
L’arbre a une croissance rapide, il résiste assez bien au vent. Il a une forme érigée.

La multiplication
Le semis de Bacon n’est pas fidèle. Chez Henri, un semis de Bacon planté il y a dix ans ne produit toujours pas alors que l’arbre est déjà bien développé (environ 4 à 5 m. de haut). Un semis de Hass a donné l’avocat d’Arturo, un mélange de Hass et de Bacon (puisque le Bacon est utilisé comme pollinisateur).
Il est reproduit par greffe. Le bouturage étant très aléatoire pour les avocatiers – même si certaines pépinières annoncent des taux de reprise de l’ordre de 50%. Le choix du porte-greffe peut s’avérer crucial pour supporter le froid et l’asphyxie racinaire. D’une manière générale l’avocatier doit être planté dans un sol riche et drainant.

Recommandations
Le Bacon est un excellent compromis pour la zone méditerranéenne au sud de Nîmes. Il se plaira également dans des endroits abrités de la côte atlantique (Bretagne et Pays basque). Les fruits sont mûrs en hiver et au printemps ce qui est idéal. C’est une variété que je conseille fortement dans ces zones privilégiées. L’avocat Ettinger est une autre variété équivalente, mais le cultivar issus d’Espagne est de moins bonne qualité gustative (tandis que ceux produits en Israel et Californie sont meilleurs que ceux d’Espagne).


2 comments were added, add yours.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Tien MA

    Merci Benoit pour ces informations concernant l’avocat Bacon.

    Le samedi passé 29/5/2021 au marché en plein air Anderlecht, j’ai acheté plusieurs avocats Bacon venant de Pérou. L’étiquette sur le carton indique la pack date « 14/04/2021 ».

    J’espère que les noyaux Bacon sont assez murs dans quelques jours pour pouvoir se germer.
    Sinon j’attends la saison des avocats Bacon d’Espagne vers les mois d’octobre et novembre.

    • Tien MA

      Je rectifie la variété de l’avocat acheté le weekend passé. C’est plutôt l’avocat Ettinger de Pérou.