Blog

Lorsque les plantes utiles deviennent des mauvaises herbes

Alors qu’on souhaite dé-diaboliser les mauvaises herbes en les nommant « indésirables » ou « adventices ». J’ai remarqué que certaines plantes cultivées avaient un comportement analogue. Les physalis par exemple se multiplient partout, entre les pierres, sur les allées, dans les recoins de la terrasse… Bref, j’ai l’impression que certaines plantes (topinambour, tomates, melon et physalis chez moi) sont tout aussi envahissantes que nos mauvaises herbes. Et c’est tant mieux ! Je pense vraiment que lorsque l’on mange et restitue au sol les graines, tubercules les plantes se propagent NATURELLEMENT.

La nature reproduit ses conditions de reproduction ! (ci dessus : graines de tomates)

Soyez le premier à publier un commentaire.