Blog

Pousses du mois de mai

C’est l’époque du compte rendu mensuel. Ce début d’année est marqué par une relative sécheresse : sur les cinq premiers mois de l’année il n’est tombé sur Nîmes que 188 mm d’eau (seul le mois d’Avril a été plus arrosé que d’habitude). Voici les données pour d’autres stations méditerranéennes :
– Nice 252 mm
– Le Luc 188 mm
– Toulon 132 mm
– Marignane 169 mm
– Sète 207 mm
Perpignan 469 mm (le Roussillon a été très arrosé, en particulier l’arrière pays)
– Île Rousse 101 mm

D’autres valeurs intéressantes : Malaga 356 mm, Faro 190 mm, Valencia 279 mm.

Dans ce contexte, les pousses sont assez faibles, mais les arbres ne souffrent pas encore de la sécheresse.

Commençons par l’avocatier en face de la maison qui concentre toute mon attention, il a encore un seul fruit (au moment où j’écris…).

Est-ce que le sommet va atteindre le toit cette année ?

Face à lui, le sapotier blanc, qui pousse très bien, mais qui a perdu tous ses fruits.

D’autres sapotiers plus jeunes poussent également bien :

Un abricotier, fait de petites pousses d’une dizaine de centimètre :

Un plaqueminier produit des fruits :

En revanche, le virginiana est encore trop jeune pour fructifier :

Le pistachier fait du statu-quo

La vigne a « explosé » en mai :

Le jujubier fleurit :

tout comme les goyaviers de Cathley

Le jujubier :

Et quelques agrumes retardataires (mandarinier)

Le grenadier

Les belles pousses de certains figuiers à mi-ombre :

Après fructification le cerisier Blanchard pousse un peu

Le tamarillo :

Quelques topinambour apparaissent spontanément !

Suivi des greffes

Certaines greffes d’agrumes sont au point mort :

D’autres ont déjà bien progressé :

Les greffes de pêchers sur amandier de l’année :

La greffe de Reine Claude sur amandier semble bien prendre !

Soyez le premier à publier un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.