Blog

Quelques récoles…

La cerise Picota vient d’Espagne. Il s’agit d’une cerise plus tardive que la Burlat, elle résiste assez bien à l’éclatement et se cueille traditionnellement sans le pédoncule. Elle serait auto-incompatible (nécessite une pollinisation croisée avec Ambrunés ou Pico Negro). Bien qu’il soit le seul à fleurir à ce moment là de l’année (le Blanchard est bien plus précoce) : la nouaison est excellente.

Le fruit est ferme, juteux et sucré. Il se consomme bien noir, mais je ne peux résister à le manger dès que le fruit rougit ! Il peut sécher sur l’arbre si les conditions climatiques s’y prêtent et ainsi prolonger la saison ! Compte tenu de sa provenance, ce cerisier résiste bien au climat de Nîmes contrairement aux variétés françaises moins adaptées à la garrigue !

Les premiers abricots tombent au sol ! La récolte sera très faible cette année, ces arbres issus de semis ont le mérite de ne pas nécessiter d’arrosage…

Les artichauds sont excellents :

Et les tomates sont prometteuses !

Soyez le premier à publier un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.