Blog

Une semaine après l’épisode de froid

Voici donc un premier bilan, une semaine après un épisode hivernal à la fois tardif et marqué. Les températures minimales relevées chez moi : -8,5°C. Et dans un endroit plutot abrité ! Je ne serai pas surpris si les températures dans d’autres zones eut été plus basses. Voici mes observations étayées par des photos faites une semaine après que la neige ait fondue.

Mandariniers


Les satsuma ont vraiment mieux résisté aussi bien les fruits que la plante. Les feuilles sont déshydratées certes mais je pense que la plante va repartir.

Peu de bourgeons terminaux ont bruni. Les fruits tombent prématurément au sol et se gâtent rapidement.

Les clémentines et autres mandarines sont plus affectées : feuilles brunies, rameaux secs… Les clémentines sont toutes brunes ! Mais là encore je ne pense pas que la plante périsse, en revanche je n’attends pas de fruits cette année. Je suis surpris que le mandarinier contre le mur de la maison n’ai pas plus tenu que les autres.

Aucun agrume n’a reçu de protection.

Orangers
Les dégats sont déjà plus marqués : les feuilles sèches commencent à tomber, ceux qui étaient en pleine santé sont probablement les plus vaillant. En revanche, ceux qui étaient faibles sont très mal en point, je pense qu’ils auront prochainement perdu toutes leurs feuilles. Certaines branches tendres et vertes sont parcourues de crevasses. Je taillerai une fois les températures plus clémentes (absence de gelé matinale). Les fruits de l’oranger le plus vieux sont tombés, tandis qu’un oranger d’origine italienne a conservé tous ses fruits, tout comme un oranger Navel planté près d’un mur il y a deux ans. Je pensais également que la protection du mur allait jouer un rôle plus significatif.

Quelle déception, là encore je n’attends pas de fruits cette année, les fleurs qui étaient apparues sur le plus gros oranger sont brunes et tombent au sol.

Citronnier
Le limquat est indème, il ne portait pas de fruit donc je ne peux rien signaler à ce niveau. Le citronier Meyer, planté proche d’un mur a beaucoup soufert : feuilles séches, extrémités pouries. J’espère qu’il va s’en remettre car je l’ai planté dernièrement.

Kumquat
Les kumquat ont généralement bien tenu, leur rusticité est réputée plus importante que celle de l’oranger. Je constate que certains fruits sonts bruns. Les kumquat qui sont proche du portail, dans un endroit bien froid n’étaient déjà pas très beaux avant la vague de froid, ils sont très vilains actuellement avec l’écorce fendue.

Pamplemoussier « Poire du Commandeur »
Le pamplemoussier a eu peu de dégât – autant la plante agée de 5 ans que la bouture de deux ans. En revanche, les fruits sont tombés prématurément et se gatent très vite.

Pomelo
Les pomelos ont assez bien tenu, je déplore quelques feuilles jaunies ou sèches et des fruits tombés. Je suis optimiste sur la reprise.

Calamondin
Grosses crevasses, feuilles sèches : le calamondin a beaucoup souffert. Compte tenu de la qualité gustative de ses fruits je ne serai pas trop triste s’ils ne reprennent pas !

Yuzu
Le Yuzu a très bien tenu, aucun dégât visible ce qui est conforme aux caractère rustique de la plante.

Avocatier
Grosse déception ! Le Mexicolla contre le mur de ma maison, protégé par une vitre (sur un côté) a été très bousculé : les bourgeons qui avaient éclos sont secs et je constate des brûlures sur le tronc. L’aspect un peu brun de la plante est assez préoccupant. Pour les autres avocatiers c’est l’hécatombe : le bacon greffé acheté cette année est mort (il est peu probable que le porte greffe repousse. Et les semis directs de Mexicolla sont tous morts excepté un qui était particulièrement beau et dont le pronostic vital est mitigé. Bref, les avocatiers dans le Gard ce n’est pas facile…

Chirimoya
Le chirimoya greffé protégé par un sac plastique semble mort, à confirmer.

Tamarillo
Le tamarillo semble mort.

Physalis
Tous les physalis ont crevé, certains repartiront au printemps.

Figue de barbarie
Une figue Opuntia indica a beaucoup souffert, mais les raquettes du bas semblent encore saines. Les petites figues de barbarie obtenues par semis semblent intact tout comme les figues de barbaries déjà en place dans mon jardin avant mon arrivée.

 

Pitaya
Le pitaya a une couleur peu rassurante, je ne serai pas surpris qu’il n’ai pas les ressources de repousser de ses racines.

Sapote Blanco
Le sapote blanco va perdre ses feuilles qui sont brunes et sèches, en revanche les tiges (excepté l’extrémité) restent vertes et l’on aperçoit des bourgeons qui ne demandent que quelques degrés supplémentaires pour s’ouvrir.

Paradoxalement, les sapotes blanco les plus proches de la maison ne sont pas ceux qui ont le meiux résister. Allez comprendre !

Première conclusion
J’ai sous estimé l’importance de cette vague de froid. Les modèles indiquaient un pic à -5 ou -6°C, mais nous avons eu bien moins. On espère toujours passer à côté ; mais cette fois-ci la goutte froide s’est abatue sur Nîmes avec des dégats semblables en ville : les avocatiers et orangers ont les cicatrices de ce froid notable. On se souviendra de février 2018 au même titre que l’on se souvient de février 2012. Je suis impatient de voir comment ces plantes durement affectées vont évoluer. Combien vont définitivement déposer les armes ? Je vous tiendrai au courant.

Je complète l’observation par les avocatiers de ma cour en centre ville (environ -6°C/-7°C relevés). Le plus beau Bacon est bien marqué les feuilles sèches mais je suis confiant sur son redémarage. L’autre est beaucoup plus atteint beaucoup de branches deviennnent brunes. Tandis que le Lamb Hass va être au minimum complètement défolié. Je termine par une petite note d’espoir : des chirimoya (semis spontané) sous les avocatiers n’ont pas perdu toutes leurs feuilles ! Aurai-je des chirimoya résistants ? Ce serait une bonne surprise.

4 comments were added, add yours.

  1. zeta

    Oh quelle chance davoir un avocatier vous deviez vous régaler ! Bisous !

  2. Jean-Loup Charpentier

    Salut, ah quelle hécatombe !!!
    Tu commence à avoir une belle collections dis moi !
    J’espère que cette vague de froid ne l’aura pas trop réduits.
    Chez moi en Normandie -12°C au plus bas.
    Quelques données :
    Les jeunes greffes d’un an de Yuzu et la Chimère de Pragues (Citsuma) ont pris deux nuits de suite à -10°C sous serre. Les Yuzu ont fait la tête une semaine et sont repartit. La chimère est moins belle certaines feuilles ont séchées mais le jeune bois est encore bien vert donc pas de soucis.
    Egalement un test concernant une jeune greffe d’un an de Satsuma Owari (Collot) qui a pris sous serre du -7.7 °C sans dégâts.

  3. yannick

    slt benoit je suis vraiment degoute pour toi jespere que tout va bien reprendre nous ici pas loin de vannes a 30mn -7 bon courage pour la reprise mes mexicolas aussi.sont tout marron.

    yannick

  4. bruno

    Mes tamarillos ont grillé à -4°C, autant dire qu’à -8.5°C, j’ai peu d’espoir.