avocatiers - semis naturels et provoqués.

Vos expériences d'acclimatation d'avocatier
lazzaret
Messages : 17
Enregistré le : mer. sept. 01, 2021 3:21 pm

avocatiers - semis naturels et provoqués.

Message par lazzaret »

Bonjour.

Ceci est mon premier billet. Je suis nouveau sur votre forum, plus ou moins attiré par l'idée d'exotisme au jardin. Du coup, quelques recherches m'ont fait tomber sur votre forum et il m'est apparu naturel de vouloir me compter parmi vous après la lecture de certains posts.

Comme l'avocatier fait partie des plantes que je souhaiterais cultiver, j'ai donc décider de lui réserver ce premier billet.

J'utilise deux modalités pour débuter dans la culture de cet arbre : le semis naturel en place où je vois émerger de jeunes plants, pas forcément là où je le désire mais davantage là où j'ai jeté mes déchets de cuisine, et surtout sur une partie boisée ou je dépose un peu tous les déchets à se composter : tontes de jardin, broyat de bois, poubelles de cuisine, fleurs fanées, foin, etc. Sans arrosage, mais ça ne semble pas gêner la germination, bien au contraire.

Image
il arrive comme ici que les jeunes plants soient accidentellement sectionnés mais en général ils repartent d'un bourgeon latéral dormant.

Image

Image
exemple de plant reparti sur un bourgeon latéral.

Image
typique. Pas de pincement à effectuer. La nature s'en charge toute seule.

Image

Image
le coupable reste parfois présent sur le lieu du crime.


l'autre modalité est le semis en pot...

Image

Image

...puis plantation en terre (ce qui n'empêche pas les dégradations...)

Image

Je n'ai pas testé de plantation de noyaux sélectionnés notamment pour leur résistance présupposée au froid, à mon grand regret, ni même n'ai testé de plants greffés achetés ou encore de boutures / marcottages. Peut-être à l'avenir en fonction de comment ceux en place auront passé l'hiver. Je dois en outre récupérer des noyaux d'un avocatier bordelais que j'ai repéré et pour lequel je fonde l'espoir d'une bonne rusticité. Je ne connais par contre pas la qualité du fruit mais je sais que l'arbre est issu d'un noyau du commerce qui a été planté il y a une bonne 20aine d'années et qui vit superbement bien dans une espèce de cour intérieure.

Si l'héritage génétique s'y prête, je veux croire que la culture de cet arbre fruitier exotique se prête fort bien à mon lieu quand je constate le nombre "conséquent" de germinations spontanées, d'accidents et de redémarrage de jeunes plants, et surtout, chose que j'apprécie énormément, sans aucun besoin que j'intervienne.

Pour info, mes noyaux sont issus soit du commerce soit ramenés des antilles. De mémoire il y en a des allongés, des en forme plus sphériques, des gros et des plus petits ; une diversité qui j'espère se retrouvera dans l'expression des arbres, et subséquemment je l'espère dans l'expression de leur rusticité au froid.

Je pense que j'ai fait le tour concernant mes expériences et constats autour du semis d'avocatiers.

Au plaisir de vous lire.

belinsecte
Messages : 63
Enregistré le : jeu. nov. 12, 2020 9:16 am
Localisation : aix en provence

Re: avocatiers - semis naturels et provoqués.

Message par belinsecte »

Magnifique. J'adore la dernière photo. ton jardin serait-il à bordeaux? les gels y sont doux... Et la pluie suffisante ils ne sèchent pas en été? merci pour ton témoignage :)
PS: tous les essais connus de bouture ont échoué, la marcotte est pratiquée en pépinière de production pour cloner toto canyon et duke sur leurs propres racines, mise en obscurité pour que la tige à raciner soit pâle avant d'être marcottée. c'est intéressant quand on souhaite reproduire des caractères de souche et racines exceptionnelles (résistance à l'asphyxie, résistance au froid ...). Les marcottes de branches aoutées échouent selon un collègue andalous.

lazzaret
Messages : 17
Enregistré le : mer. sept. 01, 2021 3:21 pm

Re: avocatiers - semis naturels et provoqués.

Message par lazzaret »

Sud-gironde.

Les étés sont secs, très secs même. Sauf que cet été semble faire exception. Tant mieux je dirai.

Concernant le bouturage d'avocatier, je n'ai pas cette prétention. Je souhaiterais juste trouver des plantes acclimatées ou acclimatables comme cet avocatiers bordelais auquel je fais référence. En fait, j'en connais deux dans bordeaux, ainsi qu'un sur la côte. Le climat côtier est définitivement plus cléments (suffisant pour les avocatiers) ? à voir. Bordeaux intra-muros ? à voir également mais probablement les pierres des maisons permettent de tempérer positivement le froid d'un climat local

Je crois en outre qu'à force de tester des graines (en l'occurrence des noyaux), quelques génétiques heureuses peuvent émerger. Aussi je teste :D

lazzaret
Messages : 17
Enregistré le : mer. sept. 01, 2021 3:21 pm

Re: avocatiers - semis naturels et provoqués.

Message par lazzaret »

Bonjour à toutes et à tous.

L'expression phénotypique et le génotype offrent parfois des surprises inattendues.

3 noyaux d'avocat.
Même lot du supermarché.
Morphologie similaire.
Plantés le même jour.
Substrat identique.
Même (manque d') arrosage.
Gardés en extérieur en semi-ombragé.
Température ambiante.

Image

Résultat : même phénotype pour les deux qui ont émis des feuilles mais une taille le double de l'autre pour le plus vigoureux. Le 3ème a émis une pousse de 1cm au dessus du niveau du substrat et s'est arrêté.

J'imagine, élevés en extérieur, que le froid est un des facteurs qui aura participé à déterminer leurs croissances différentes mais je ne m'attendais pas à une telle hétérogénéité d'expression pour des avocats qui proviennent très probablement de la même exploitation et assez surement de la même variété.

Pour le moment, la température la plus basse a été de 6 degrés et ça ne semble pas affecter la plupart des avocatiers dont 2/3 de ce dernier lot planté il est vrai assez tardivement. Sur ce dernier lot justement, la plante la plus vigoureuse a même dépassé en taille les avocatiers ayant poussés de manière spontanée et "semés" des mois avant. Un candidat au suicide...ou un véritable champion pour l'acclimatation...à voir !

Répondre