Retours d'expérience d'acclimatation (Lucuma du Pérou, Chérimoliers, Avocatiers...)

tikilou
Messages : 103
Enregistré le : lun. janv. 04, 2021 3:51 pm

Retours d'expérience d'acclimatation (Lucuma du Pérou, Chérimoliers, Avocatiers...)

Message par tikilou »

Salut, je viens vous faire un petit retour sur mes expériences/photos de tests d'acclimatation sur les avocatiers, Sapotiers Lucumas du Pérou, litchis, chérimoliers et néfliers du japon ! :)


Les avocatiers, issus de semis de bacon, se sont pour la plupart montré sensibles dès -5°C cette année, des dégâts ont été constaté dès -7C° (il a été relevé -7,7°C ce qui est exceptionnel ici), dans des conditions de lisière et en pot. Les semis viennent d'Espagne, récupérés d'une commande de chez Orkos.

Ici , l'on peut voir certains plants bien affectés :
Image

Alors que ce pied ci, malgré ses feuilles retombantes et les pieds dans l'eau gelée, excepté avoir des feuilles qui retombe, semble beaucoup moins souffrir, avec des conditions pourtant identiques. Semblant assez prometteur j'ai décidé de lui donner le nom "Ifalna" :

Image

Les noyaux issus d'avocatiers mexicola partagés par belinsecte, bien qu'ayant des plant encore tous petits, ne semblent quasiment pas broncher du tout du gel et se montrer encore bien plus résistante :

Image


Du côté des Sapotiers Lucumas du Pérou, l'expérience est assez intéressante, les pieds qui poussent le plus rapidement semble être ceux étant le plus sensibles au gel alors que les moins grands sont beaucoup moins affectés. À noter que seules le feuillage semble être affecté pour le moment pour les plants touchés. La possibilité que ces plants puissent survivre à des gelées temporaires jusqu'à -11°C ne semble donc pas démérité, à condition d'obtenir des noyaux de plants issus du Pérou récoltés en altitude !

Image

Image

Image

Image


Passons aux litchis, j'ai eu l'agréable surprise de constater une résistance plus grande qu'attendue, eux ont toutefois été confronté aux gelées mais protégés des radiations froides d'un ciel complètement découvert avec du plexiglas (pergolas), tout en restant à l'air libre.
Un pied semble résister un peu plus que les autres, et tout comme les lucumas, le moins vigoureux d'entre eux.
À noter que ces semis avaient germé en fin d'hiver dernier dans les mêmes conditions, et affronté les gelées noires.
Leur croissance a été très faible sur l'été 2021 et ils n'ont pas été rempotés :P

Image


Les Chérimoliers sont situés en conditions de plein air depuis leur stratification des graines en hiver 2020, et n'ont pas bougé depuis lors. Aucun rempotage.
Un seul pied seul dans son pot, dont je ne me souviens plus de l'origine de la graine, semble tirer son épingle du jeu, peut-être parce qu'il est protégé partiellement d'un ciel direct, mais il semble démontrer une plus grande résistance malgré tout :geek: :

Image

Image


Les semis de plaqueminiers kakis s'étant naturalisés issus de la régions semblent toujours bien en vie :

Image



Les jeunes semis d'Août 2021 de bibaciers (néfliers du Japon) semble encaisser le froid sans broncher, ils sont issus de noyaux récupérés sur les fruits d'un pied très précoce (planté il y a plus de 10 ans par un habitant qui l'a ramené du Portugal) de ma commune, ayant pu fructifier malgré les gelées noires 2021 et dont les fruits étaient bons et arrivé très précocement .
L'arbre parent étant autofertile, j'ai bon espoir que ses rejetons soient plutôt fidèles de semis ! :mrgreen:

Image

Image




Les asiminiers, comme à leur habitude, encaissent tout sans broncher, même le gel total des pots ne les affecte guère, pas plus que de passer un mois sous l'eau. Leur seul et véritable ennemi, c'est le manque d'eau, et le plein soleil durant leur jeunesse.

Image

Du côté du citronnier Yuzu (à droite) et du mandarinier Satsuma (à gauche), les feuilles ont bien morflé, mais pas les tiges qui étaient encore en vie avant l'hiver. Ces pieds reviennent de loin, probablement greffés sur Volkamerania, c'est de la récup. Mais la greffe autant que les portes greffes, semblent toujours bien en vie :

Image

Benoit30
Site Admin
Messages : 354
Enregistré le : mer. août 05, 2020 2:51 pm

Re: Retours d'expérience d'acclimatation (Lucuma du Pérou, Chérimoliers, Avocatiers...)

Message par Benoit30 »

Merci infiniment pour ton post passionnant ! Du coup, cela me fait réagir...
Pour les avocatiers, je salue leur performance de supporter un pot avec la terre gelée !
Du côté des Sapotiers Lucumas du Pérou, l'expérience est assez intéressante, les pieds qui poussent le plus rapidement semble être ceux étant le plus sensibles au gel alors que les moins grands sont beaucoup moins affectés. À noter que seules le feuillage semble être affecté pour le moment pour les plants touchés. La possibilité que ces plants puissent survivre à des gelées temporaires jusqu'à -11°C ne semble donc pas démérité, à condition d'obtenir des noyaux de plants issus du Pérou récoltés en altitude !
Je suis surpris par ce -11°C. As tu une source ? Je ne veux pas être rabats joie, mais mon expérience montre que la plante affectée par les gelées hivernales (?) ne montre extérieurement aucun dégât, mais ne s'en remettra pas : pas de nouvelles pousses deux ans plus tard.
Les jeunes semis d'Août 2021 de bibaciers (néfliers du Japon) semble encaisser le froid sans broncher, ils sont issus de noyaux récupérés sur les fruits d'un pied très précoce (planté il y a plus de 10 ans par un habitant qui l'a ramené du Portugal) de ma commune, ayant pu fructifier malgré les gelées noires 2021 et dont les fruits étaient bons et arrivé très précocement .
L'arbre parent étant autofertile, j'ai bon espoir que ses rejetons soient plutôt fidèles de semis ! :mrgreen:
La description est intéressante, à quelle date est-il mur chez vous ? Fructifie-t-il chaque année ?

Tes observations, d'une manière générale sont conformes à la rusticité annoncée (sauf pour les agrumes, mais ils sont jeunes).

Un point : parfois les signes négatifs apparaissent au printemps...

Pour des plants d'altitude, c'est une piste intéressante mais pas suffisante puisque par exemple le Cherimoya de Madère habitué aux conditions très favorables (températures toujours supérieures à 10°C) résiste mieux au gel que le fino del jete d'Andalousie qui pousse pourtant dans des conditions moins douces. Comme quoi ! :roll:

tikilou
Messages : 103
Enregistré le : lun. janv. 04, 2021 3:51 pm

Re: Retours d'expérience d'acclimatation (Lucuma du Pérou, Chérimoliers, Avocatiers...)

Message par tikilou »

Benoit30 a écrit :
mer. janv. 19, 2022 6:43 pm
Merci infiniment pour ton post passionnant ! Du coup, cela me fait réagir...
Pour les avocatiers, je salue leur performance de supporter un pot avec la terre gelée !
Du côté des Sapotiers Lucumas du Pérou, l'expérience est assez intéressante, les pieds qui poussent le plus rapidement semble être ceux étant le plus sensibles au gel alors que les moins grands sont beaucoup moins affectés. À noter que seules le feuillage semble être affecté pour le moment pour les plants touchés. La possibilité que ces plants puissent survivre à des gelées temporaires jusqu'à -11°C ne semble donc pas démérité, à condition d'obtenir des noyaux de plants issus du Pérou récoltés en altitude !
Je suis surpris par ce -11°C. As tu une source ? Je ne veux pas être rabats joie, mais mon expérience montre que la plante affectée par les gelées hivernales (?) ne montre extérieurement aucun dégât, mais ne s'en remettra pas : pas de nouvelles pousses deux ans plus tard.
Les jeunes semis d'Août 2021 de bibaciers (néfliers du Japon) semble encaisser le froid sans broncher, ils sont issus de noyaux récupérés sur les fruits d'un pied très précoce (planté il y a plus de 10 ans par un habitant qui l'a ramené du Portugal) de ma commune, ayant pu fructifier malgré les gelées noires 2021 et dont les fruits étaient bons et arrivé très précocement .
L'arbre parent étant autofertile, j'ai bon espoir que ses rejetons soient plutôt fidèles de semis ! :mrgreen:
La description est intéressante, à quelle date est-il mur chez vous ? Fructifie-t-il chaque année ?

Tes observations, d'une manière générale sont conformes à la rusticité annoncée (sauf pour les agrumes, mais ils sont jeunes).

Un point : parfois les signes négatifs apparaissent au printemps...

Pour des plants d'altitude, c'est une piste intéressante mais pas suffisante puisque par exemple le Cherimoya de Madère habitué aux conditions très favorables (températures toujours supérieures à 10°C) résiste mieux au gel que le fino del jete d'Andalousie qui pousse pourtant dans des conditions moins douces. Comme quoi ! :roll:
Concernant les avocatiers, et d'ailleurs tous les plants présentés, je confirme que pour chacun d'entre eux, la terre s'est retrouvée complètement et partiellement gelée à minima 48H, sachant que la période en question de gros gels la nuit s'est étalée sur au moins 5 jours avec donc gel et dégel en alternance.
L'idée est de vraiment pousser les plants face à leurs limites mais sans non plus tous les exposer non plus à un ciel nul gélif d'hiver. Je prend en considération l'environnement naturel de ces arbres censé être à minima partiellement protégés durant leur jeune âge par leurs congénères, sauf pour les chérimoliers qui de toute façon n'ont qu'une toute petite chance d'être rustiques et que j'ai semé en quantité. Celui qui survivra et repartira sans souci sera le mouton à cinq pattes que je recherche. ^^
Quand aux plaqueminiers kakis et asiminiers, nul besoin de les protéger. :D

En Automne prochain, si l'avocatier Ifalna montre de bons signes de reprises malgré les quasi -8°C, alors ce dernier sera installé en test en pleine terre, et ne bénéficiera de rien d'autre qu'une plaque transparente au dessus de sa tête pour l'hiver prochain et le suivant, jusqu'à l'apparition d'une belle lignification.

Concernant le sapotier Lucuma, c'est une information que j'avais trouvé sur le défunt forum de Greffer.net, il était ainsi indiqué sur un topic que je n'ai pas pu archiver, que ce dernier était capable de supporter très brièvement des gelées jusqu'à -11°C de nuit avec un retour dans les températures positives à journées, sur les hautes altitudes du Pérou dont certaines cultures seraient est issu. Reste à voir comment il va encaisser ces journées continues de gel...
Si de par ton expérience, les plants meurent malgré tout, j'ai quand même constaté que quelques pieds semblent bien moins touchés par ces conditions gélives que d'autres... (Les plus lents à pousser)
Peut-être l'occasion de faire une sélection, la problématique étant qu'il faudra à minima deux plants qui tiennent le choc, n'étant pas autofertiles.

Concernant les bibaciers/néfliers du Japon, j'ai souvenir que ces derniers ont offert leurs premiers fruits mûrs pour l'année 2021 de la mi mai jusqu'à fin Juin. Tous ne sont pas arrivés à maturité au même moment, et surtout, 2021 a été une année très particulièrement nuageuse et pluvieuse, nous avons accusé un taux d'ensoleillement très bas sur les mois de Juin et Juillet.
C'est un pied que j'ai découvert et remarqué pour la simple raison que tous les bibaciers de la région supposés pouvoir produire que j'avais remarqué, n'ont rien produit cette année, tout y était passé à cause des gelées noires.
Ce bibacier en particulier a été le seul à le faire, sans aucun environnement privilégié particulier, et j'ai eu l'occasion d'un échange avec sa propriétaire quand j'ai voulu en récupérer quelques noyaux, qui m'en a dis un peu plus sur ses origines et sa productivité. L'arbre produirait apparemment tous les ans, sans alternance. Mais elle n'a aucune idée de la variété en particulier dont il est issu, juste que le pied a été acquis et ramené du Portugal.
Pour l'avoir observé, il ne semble pas avoir de point de greffe visible, et sa propriétaire n'en a eu des fruits qu'à partir de 6 ou 7 ans, il est fort probable que ce dernier soi issu d'un semi.


Ps : merci pour les informations sur les chérimoliers, et les agrumes sont encore bien jeunes oui, et surtout, avec un porte-greffe pas spécialement adapté et dans un pot ayant gelé... ^^

lazzaret
Messages : 62
Enregistré le : mer. sept. 01, 2021 3:21 pm

Re: Retours d'expérience d'acclimatation (Lucuma du Pérou, Chérimoliers, Avocatiers...)

Message par lazzaret »

J'avoue être un peu surpris par l'engouement autour des bibaciers sur le sujet de leur acclimatation. Il me semblait que cet arbre ne posait pas de problèmes de rusticité en france, du moins dans le sud du pays. Autant sur les avocatiers je pense que c'est limite, autant le néflier du japon c'est comme on dit "finger in the nose". J'ai récupéré des noyaux en corse, les ai plantés à la maison, sans protection, certains à l'ombre d'autres en plein soleil et tout pousse. Celui en plein soleil pousse même du feu de dieu. En revanche, je ne sais pas s'ils produiront ni même à quel âge ça commence normalement à produire. Pour le moment ils sont jeunes (à peine 3 ans)

Pour le reste des tests présentés, je reste admiratif. Je vais rentrer incessamment une quantité non négligeable de noyaux de litchis. Je vais en profiter pour lancer une vague de semis de masse (sous serre froide abritée hors gros hors-gel) et espérer qu'un candidat au moins se montre un peu moins frileux que les autres.

Je suis également d'avis que les plantes subtropicales d'altitude ont un potentiel pour nos latitudes mais faut-il pouvoir toucher les semences qui en proviennent.

Benoit30
Site Admin
Messages : 354
Enregistré le : mer. août 05, 2020 2:51 pm

Re: Retours d'expérience d'acclimatation (Lucuma du Pérou, Chérimoliers, Avocatiers...)

Message par Benoit30 »

Autant sur les avocatiers je pense que c'est limite, autant le néflier du japon c'est comme on dit "finger in the nose"
Très juste ! Je pense que le challenge consiste à avoir des fruits chaque année. Car la plante fleurit en automne et les fruits en formation doivent affronter l'hiver. Du coup, pour avoir des fruits il faut des températures hivernales douces. Selon les variétés (sans que cela soit très documenté) les températures hivernales doivent être supérieures à -4 à -7°C.
Il y a un gros boulot pour identifier les variétés dont les fruits tiennent des températures les plus froides.
Mon grand père qui vivait dans l'arrière pays niçois, me disait que les bibaciers produisaient chaque année même en 85 et 86.
À Nîmes, il n'est pas rare de ne rien récolter (2012, 2018...).
litchis. Je vais en profiter pour lancer une vague de semis de masse
J'ai hâte de voir comment ces plantes se comportent ! Tu es dans quelle région ?

lazzaret
Messages : 62
Enregistré le : mer. sept. 01, 2021 3:21 pm

Re: Retours d'expérience d'acclimatation (Lucuma du Pérou, Chérimoliers, Avocatiers...)

Message par lazzaret »

Je suis en gironde. Pas nécessairement le bon coin pour s'intéresser à l'acclimatation d'espèces subtropicales...mais je persévère malgré tout.

Mon expérience me fait un moment espérer sur les avocatiers et le moment suivant douter. Pour autant, j'ai relancé une vague de semis de noyaux (une trentaine). On verra. Le litchi c'est un doux rêve. Je m'étais un temps intéressé au cultivar kwai mai pink mais sans jamais réellement trouver de récit relatant avec justesse sa rusticité donc je reste optimiste jusqu'à preuve formelle du contraire, et les expérimentations de Tikilou donnent force et conviction pour continuer à espérer. Sur le néflier du japon, même en gironde, ça passe largement. Pour ce qui est des fructifications, j'espère pouvoir apporter des éléments de réponse d'ici quelques années. Concernant les agrumes et le yuzu en particulier, j'ai deux trois boutures issues de résidus de taille qui ont subi les premiers gels de cet hiver (juste protégées des vents dominants) et elles n'ont pas bronché, de fait je vais aller je pense de plus en plus vers l'affranchissement de porte-greffe en ce qui concerne cet agrume précisément. Il me semble par ailleurs que le yuzu greffé sur poncirus fait exception mais j'ai ouïe dire que les fruits issus d'un franc de pied sont autrement plus goûtus.

D'une manière générale, tous vos retours d'expérience me font drôlement saliver. Donc je sème beaucoup, en fait un peu tout ce qui me tombe sous la main. J'avais par exemple fait germer des graines de moringa oleifera, ça lève très bien mais même en serre froide, ça meurt. Je découvre aussi plein de choses que je ne connaissais pas : les sapotiers par exemple.

Benoit30
Site Admin
Messages : 354
Enregistré le : mer. août 05, 2020 2:51 pm

Re: Retours d'expérience d'acclimatation (Lucuma du Pérou, Chérimoliers, Avocatiers...)

Message par Benoit30 »

Je suis en gironde
J'ai hésité il y a dix ans entre Bordeaux et Nîmes. J'étais un peu moins passionné d'acclimatation à cette époque. Je suppose qu'il y a une myriade de climats différents dans ton département. J'ai été frappé ces dernières semaines par l'intensité des gels à Bordeaux. Les avocatiers du centre ville doivent avoir déjà survécu à pire ?
Un peu plus au sud (pays basque) les conditions sont idéales avec douceur et humidité toute l'année.
D'une manière générale, tous vos retours d'expérience me font drôlement saliver.
Idem, les essais, les réussites et les échecs sont méga intéressants !

tikilou
Messages : 103
Enregistré le : lun. janv. 04, 2021 3:51 pm

Re: Retours d'expérience d'acclimatation (Lucuma du Pérou, Chérimoliers, Avocatiers...)

Message par tikilou »

Benoit30 a écrit :
jeu. janv. 20, 2022 4:28 pm
Autant sur les avocatiers je pense que c'est limite, autant le néflier du japon c'est comme on dit "finger in the nose"
Très juste ! Je pense que le challenge consiste à avoir des fruits chaque année. Car la plante fleurit en automne et les fruits en formation doivent affronter l'hiver. Du coup, pour avoir des fruits il faut des températures hivernales douces. Selon les variétés (sans que cela soit très documenté) les températures hivernales doivent être supérieures à -4 à -7°C.
Il y a un gros boulot pour identifier les variétés dont les fruits tiennent des températures les plus froides.
Mon grand père qui vivait dans l'arrière pays niçois, me disait que les bibaciers produisaient chaque année même en 85 et 86.
À Nîmes, il n'est pas rare de ne rien récolter (2012, 2018...).
C'est exactement ça, toute la problématique se situe du côté de la fructification, les bibaciers pourraient de ce qu'on m'en ont dit des professionnels, encaisser -12°C avant de risquer leurs feuilles.
La grosse problématique tiendrait surtout de la fructification, le gel hivernal pouvant détruire ses fleurs... Une variété gélive et sensible à ce niveau, pourrait passer toute sa vie à survivre sans jamais donner un seul fruit selon la région où il sera...
C'est pour ça que le spécimen que j'ai trouvé m'a beaucoup tenté et que j'ai récupéré quelques noyaux, et pratiquerais sans doute une bouture à l'occasion.
Il y a avait bien un deuxième ayant eu quelques fruits (beaucoup moins) bien plus loin, mais ce dernier est sujet aux maladies...

belinsecte
Messages : 146
Enregistré le : jeu. nov. 12, 2020 9:16 am
Localisation : aix en provence
Contact :

Re: Retours d'expérience d'acclimatation (Lucuma du Pérou, Chérimoliers, Avocatiers...)

Message par belinsecte »

Néflier du Japon:
elon la littérature, -17
Pour les fruits, -5, voire -10 si greffé sur cognassier ( lu, pas vérifié).
De ce que j'ai vu ça dépend aussi de leurs habitudes. Une année froide, beaucoup n'ont pas fructifie en bord de mer alors qu'il n'y avait presque pas gelé, mais les autres années ils n'avaient pas connu le gel
Merci pour ce retour des mexicolas, mais faudrait que je t'en envoie d'autres probablement plus résistants !

tikilou
Messages : 103
Enregistré le : lun. janv. 04, 2021 3:51 pm

Re: Retours d'expérience d'acclimatation (Lucuma du Pérou, Chérimoliers, Avocatiers...)

Message par tikilou »

Quelques nouvelles, ayant davantage de recul sur les gelées passées.

À l'exception de l'outsider ayant gardé ses feuilles, tous les semis 2021 de chérimoliers sont morts du gel !

Les deux avocatier et lucuma du pérou qui étaient bien amochés semblent morts, mais l'avocatier Mexicola et Ifalna vont très bien !

Le pied de litchi qui semblait aller bien est encore en suspend, je verrais s'il repartira au printemps, mais j'ai un doute !

Benoit30
Site Admin
Messages : 354
Enregistré le : mer. août 05, 2020 2:51 pm

Re: Retours d'expérience d'acclimatation (Lucuma du Pérou, Chérimoliers, Avocatiers...)

Message par Benoit30 »

tikilou a écrit :
lun. févr. 21, 2022 7:18 pm
Quelques nouvelles, ayant davantage de recul sur les gelées passées.

À l'exception de l'outsider ayant gardé ses feuilles, tous les semis 2021 de chérimoliers sont morts du gel !

Les deux avocatier et lucuma du pérou qui étaient bien amochés semblent morts, mais l'avocatier Mexicola et Ifalna vont très bien !

Le pied de litchi qui semblait aller bien est encore en suspend, je verrais s'il repartira au printemps, mais j'ai un doute !
Tu as eu combien au minimum ?
Ton Cherimoya résistant est intéressant.
Je suis désolé pour la casse sur les sapotes et avocatiers...
Ici pour le moment pratiquement pas de soucis sauf des semis de Hass qui ont crevé mais je n'attendais pas d'autres issues !

tikilou
Messages : 103
Enregistré le : lun. janv. 04, 2021 3:51 pm

Re: Retours d'expérience d'acclimatation (Lucuma du Pérou, Chérimoliers, Avocatiers...)

Message par tikilou »

Benoit30 a écrit :
mar. févr. 22, 2022 7:11 pm
tikilou a écrit :
lun. févr. 21, 2022 7:18 pm
Quelques nouvelles, ayant davantage de recul sur les gelées passées.

À l'exception de l'outsider ayant gardé ses feuilles, tous les semis 2021 de chérimoliers sont morts du gel !

Les deux avocatier et lucuma du pérou qui étaient bien amochés semblent morts, mais l'avocatier Mexicola et Ifalna vont très bien !

Le pied de litchi qui semblait aller bien est encore en suspend, je verrais s'il repartira au printemps, mais j'ai un doute !
Tu as eu combien au minimum ?
Ton Cherimoya résistant est intéressant.
Je suis désolé pour la casse sur les sapotes et avocatiers...
Ici pour le moment pratiquement pas de soucis sauf des semis de Hass qui ont crevé mais je n'attendais pas d'autres issues !
J'ai eu une pointe à -8, et -7°C plus généralement pendant plusieurs jours, avec le substrat gelé.
Pour les sapotiers et avocatiers dans le fond ce n'est pas grave, le but étant de faire de la sélection, je garderais ce qui repartira au printemps...
Quand à des semis de hass, figure toi que j'en avais sous la pergola, plein vent, qui sont toujours en vie malgré le gel... Peut-être un héritage d'un deuxième parent (Du bacon, sans doute)

tikilou
Messages : 103
Enregistré le : lun. janv. 04, 2021 3:51 pm

Re: Retours d'expérience d'acclimatation (Lucuma du Pérou, Chérimoliers, Avocatiers...)

Message par tikilou »

Petite mise à jour, mais sans photos aujourd'hui désolé !

Excepté le warrior, qui a malgré tout perdu toutes ses feuilles, tous les Cherymoyas sont morts au niveau de la partie aérienne, bien que les racines semblent encore en vie.

Les sapotiers Lucuma du Perou sont tous condamnés sauf un qui a encore quelques feuilles vertes et qui devrait repartir.

De tous les avocatiers, le mexicola de Belinsecte se porte à merveille, et Ifalna semble se remettre doucement bien que les feuilles ploient toujours vers le bas. Les bourgeons auxiliaires ne semblent pas touchés.

Les semis de kakis sans porte-greffe malgré le gel des racines, semblent s'en tirer et vouloir repartir sans aucun soucis.

Grosse interrogation concernant le litchi, je suis de moins en moins convaincu que ça ne reparte, bien que sur le pied le plus résistant, les bourgeons auxiliaires ne semblent pas avoir été affecté par le froid.

Benoit30
Site Admin
Messages : 354
Enregistré le : mer. août 05, 2020 2:51 pm

Re: Retours d'expérience d'acclimatation (Lucuma du Pérou, Chérimoliers, Avocatiers...)

Message par Benoit30 »

De tous les avocatiers, le mexicola de Belinsecte se porte à merveille, et Ifalna semble se remettre doucement bien que les feuilles ploient toujours vers le bas. Les bourgeons auxiliaires ne semblent pas touchés
Ifalna ? Quelle est cette variété ? Je n'ai pas trouvé d'informations sur le net. Cela m'intrigue d'autant plus qu'il s'avère rustique !
Je me demande s'il ne s'agit pas de l'avocat Insana, disponible depuis quelques années dans les réseaux de distribution de produits Andalous bio/cru
Il s'agit d'un gros avocat (environ 500 gr), contenant probablement quelques gênes antillais. Les crudivores le surnomme "avocat patate" en raison de sa saveur de pomme de terre. Il est très nourrissant. Ce serait une bonne chose qu'il soit peu frileux...

tikilou
Messages : 103
Enregistré le : lun. janv. 04, 2021 3:51 pm

Re: Retours d'expérience d'acclimatation (Lucuma du Pérou, Chérimoliers, Avocatiers...)

Message par tikilou »

Benoit30 a écrit :
mer. mars 16, 2022 6:52 pm
De tous les avocatiers, le mexicola de Belinsecte se porte à merveille, et Ifalna semble se remettre doucement bien que les feuilles ploient toujours vers le bas. Les bourgeons auxiliaires ne semblent pas touchés
Ifalna ? Quelle est cette variété ? Je n'ai pas trouvé d'informations sur le net. Cela m'intrigue d'autant plus qu'il s'avère rustique !
Je me demande s'il ne s'agit pas de l'avocat Insana, disponible depuis quelques années dans les réseaux de distribution de produits Andalous bio/cru
Il s'agit d'un gros avocat (environ 500 gr), contenant probablement quelques gênes antillais. Les crudivores le surnomme "avocat patate" en raison de sa saveur de pomme de terre. Il est très nourrissant. Ce serait une bonne chose qu'il soit peu frileux...
C'est moi qui l'ai baptisé IFALNA, je lui ai donné ce nom, après avoir remarqué sa rusticité qui a largement surpassé tous mes autres tests et n'ayant pas envie de lui donner de numéro. :mrgreen: (Mais merci pour les infos sur l'avocat patate :D )

Il s'agit de celui là :

Image

Répondre