maladie du greening.

Vos expériences d'acclimatation d'agrumes
lazzaret
Messages : 222
Enregistré le : mer. sept. 01, 2021 3:21 pm

maladie du greening.

Message par lazzaret »

Un sujet que je voudrais partager et aborder est la maladie à bactérie huanglongbing (HLB) potentiellement véhiculable par plusieurs espèces de psylle. On lit différentes infos comme quoi certains insectes avérés vecteurs sont présent en europe et en france plus particulièrement. Certaines sources disent que la bactérie n'est pas présente, d'autres la donnent comme déjà présente et infestante.

Sur le site internet de Gerbeaud, il est écrit ceci :" La maladie du dragon jaune, ou maladie du Huanglongbing (HLB), met en péril la production mondiale d’agrumes. À l'heure actuelle, aucun traitement efficace n'existe.
La maladie du dragon jaune, appelée également maladie du Huanglongbing (HLB), ou encore Citrus greening, est une maladie bactérienne transmise par un insecte, et qui décime les agrumes. Détectée pour la première fois en Chine au début du XXe siècle, elle est arrivée en Afrique du Sud puis s'est propagée dans les années 2000 de façon foudroyante, sur le continent américain et dans l’ensemble des Caraïbes, causant des dégâts économiques énormes. Une version moins virulente de la maladie, transmise par le psylle africain, a été repérée au Nord de l’Espagne et au Portugal en 2019. Les agrumes du pourtour méditerranéen, de l'Europe et de l'ensemble de la planète sont sous haute surveillance."
Capture-ConvertImage.jpg
Capture-ConvertImage.jpg (92.18 Kio) Vu 2359 fois
Mes questions maintenant...
Peut-on encore acheter des agrumes notamment provenant de la péninsule ibérique sachant cela ? Pour ceux qui font régulièrement appel à leurs services ou encore à des revendeurs se servant chez eux, est ce que vous savez si les producteurs de ces zones sont particulièrement regardant sur la santé des plantes ? que vaudrait un passeport sanitaire agrumes si tant est qu'il existât.
Quid de la greffe et du matériel de greffe ? N'est ce pas aujourd'hui avec le peu d'infos qu'on peut obtenir sur le matériel à greffer (= greffons) une source d'extension de la maladie réellement importante ?
Est ce que les méthodes classiques d'assainissement des greffons fonctionnent ?
Existe t-il des pratiques agricoles vertueuses permettant de s'en prémunir ?

Merci de partager votre sentiment et d'éventuelles infos sur un sujet qui m'est anxiogène.

Périgourdingue24
Messages : 2
Enregistré le : mer. févr. 22, 2023 8:02 am

Re: maladie du greening.

Message par Périgourdingue24 »

Bonjour Lazzaret,
Effectivement, je m'interroge beaucoup aussi à propos de ces importateurs massifs d'agrumes ou autres (dont certains osent se qualifier de pépiniéristes...) et qui inondent le marché et donc les lieux de vente, puis les serres et jardins de plantes potentiellement contaminées (plantes, terreaux, tuteurs, liens...).

Je n'ai pas de réponses à tes légitimes questions.
Une mesure prophylactique de "quarantaine" devrait être un minimum à réception mais est-ce suffisant et est-ce toujours réalisable ?!? Pas sûr, surtout vu les volumes qu'exposent certains...
Perso, je trouve souvent très alarmistes certains articles, néanmoins certains parasites ou maladies posent vraiment problème, d'autant plus en monoculture...

Quand au passeport sanitaire (traçabilité sans réel contrôle < droit à l'export ?) il n'empêche pas de recevoir des plants plein de pucerons ou de cochenilles, même d'un département voisin alors bon, croisons les doigts et sourions... 😁
Reste à discerner et soutenir les producteurs sérieux qui font du bon boulot, sachant que personne n'est parfait et que l'erreur est humaine.
Périgourdinguement ! 🙏

lazzaret
Messages : 222
Enregistré le : mer. sept. 01, 2021 3:21 pm

Re: maladie du greening.

Message par lazzaret »

Il y a deux choses que je retiens : la nécessité de trouver des professionnels (j'entends pépiniéristes) sérieux. Je ne connais ni les espagnols ni les italiens mais en france, heureusement, j'ai l'impression qu'on est plutôt bien lotis. Ce qui ne gâche rien, j'ai aussi le sentiment qu'il y a des amateurs passionnés et très compétents. Je te rejoins sur le souci lié à la monoculture. Quand on sait ce qui se passe dans d'autres parties du monde cultivant des agrumes, faire de la monoculture d'agrumes est presque suicidaire...d'où mon intérêt de tenter de mettre les agrumes soit dans des haies soit en sous-bois.

Périgourdingue24
Messages : 2
Enregistré le : mer. févr. 22, 2023 8:02 am

Re: maladie du greening.

Message par Périgourdingue24 »

Effectivement, c'est tout à fait judicieux d'intercaler des agrumes parmi des plantes d'autres genres, d'autant plus en jouant avec l'effet bordure, principe de permaculture !
Mince, je m'aperçois que la suite de ma réponse irait mieux dans le sujet expérimental des "persistants" que tu as lancé et sur lequel j'ai bien envie de participer vu ce qui j'imagine par ici sous un vieux laurier palme à recharpenter...

Invité

Re: maladie du greening.

Message par Invité »

La question de cultiver sous des persistants a été abordé dans plusieurs sujets, et c'est je crois Belinsecte qui l'a formalisé dans un sujet. Ce qui m'a amené à cette réflexion sont plein de petites observations. Un jour je suis tombé sur une vidéo où un américain récoltait une quantité impressionnante de mandarines sur des arbres qui avaient germé et poussé spontanément en forêt. Ces arbres n'étaient ni malades ni calibrés ni entretenus et pourtant cette personne disait n'avoir jamais rien goûté d'aussi bon. Je me souviens aussi avoir lu sur un blog que sur une année exceptionnellement froide à menton, les seuls citrons et citronniers qui n'avaient pas été impactés par le froid étaient ceux poussant et fructifiant sous des arbres persistants.

Comme toi, j'ai ça et là des lauriers qui poussent sur le terrain, spontanément, et j'ai remarqué qu'à leur pied où à proximité (et selon le sens du vent), les semis spontanés de chênes restaient verts plus longtemps. Idem sous des arbres caduques dont je suppose que la ramure protège aussi mais de manière moindre par rapport à des persistants d'où mon obsession de constituer une canopée de persistants, principalement locaux.

Concernant l'effet bordure, ce n'est pas vraiment ce que je recherchais mais c'est un plus. A la base, l'idée était simplement de planter où j'avais de la place :lol: . Comme je constitue des haies mixtes, les agrumes y ont naturellement leur place.

Pour rattacher mon intervention au sujet initial qui était la maladie du greening et les maladies, plus largement, je crois en effet que la promotion de la diversité et quelques autres principes de permaculture (ou de bon sens, c'est selon... :D ) sont judicieux en terme de prévention.


Sujet remonté par Anonymous le mer. mars 15, 2023 5:18 am.

Répondre