Blog

Nouvelle cueillette de kaki !

Je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous les couleurs automnales du verger de Henri. L’automne a transformé les plaqueminiers en palettes de bruns, d’oranges et de verts. Les arbres sont majestueux et malgré la cueillette en cours, ils sont encore très chargés. Henri a deux variétés : le Fuyu et le Géant Fuyu (ou Hana Fuyu). Un regard en l’air pour se rendre compte de la quantité restante ! Henri me confie qu’il s’agit de la meilleure année. Il prévoit une récolte moins prolifique l’année prochaine.

 

kaki_2015_3

Mon panier fut rapidement rempli. Je vais me régaler !

kaki_2015_2

Non loin de là, le citronnier est lui aussi très chargé. Il s’agit de la variété Meyer parfaitement acclimatée. Il produit chaque année de grandes quantités. Henri me dit que ses fruits sont très prisés. Ils ont en tout cas une robe jaune magnifique.

citron_2

En revanche, les mandarines sont plus rares cette année : le mandarinier ne compte qu’une trentaine de fruits :

mandarine_2015

Le sapote blanco semble en pleine forme. Son feuillage vert est superbe et profite de la canopée protectrice formée par les plaqueminiers.

sapote_blanco_2015

Les Feijoa portent encore quelques fruits. Le jardinier connait bien ce fruit et sait le cueillir à point : car trop vert il est acide et perd son parfum en sur-maturité.

feijoa_2015_1

Cette année, le goyavier jaune (Psidium cattleianum) porte quelques fruits qui devraient arriver à maturité avant les premières gelées :

goyave_2015

Henri m’a délivré quelques astuces pour aider les arbres à s’acclimater. Ainsi il prévoit de planter un vrai goyavier  (Psidium guajava) non pas cette année, mais plutôt au printemps 2017 :
– en pot, il pourra le protéger l’hiver
– en pot, il pourra se développer et améliorer sa résistance (par exemple avec une écorce plus épaisse)
– il préfère le planter au printemps afin que l’arbre puisse bénéficier de l’été avant d’affronter tout un hiver.

Tous ces conseils me semblent précieux car Henri a de belles réussites derrière lui !

Soyez le premier à publier un commentaire.