Blog

Après-midi « Greffe de pistachier »

Samedi 13 mai 2023 (Attention, si la végétation est en retard ou en avance, la date pourra évoluer).

Plutôt que de faire mon truc tout seul, je vous propose de me rejoindre pour une après-midi dédiée à la greffe du pistachier. C’est une greffe difficile à réussir. C’est pourquoi nous veillerons à mettre toutes les chances de notre côté. C’est une greffe particulièrement intéressante car elle permet de valoriser les nombreux pistachiers térébinthe qui poussent naturellement dans nos garrigues. 

Programme de l’après-midi
– 14:00 à Aubais, présentation du pistachier (sujets mâles et femelles). Prélèvement de greffons, quantité en fonction de la vigueur des arbres et de la disponibilité. Les greffons sont aussitôt conservés dans un sac plastique humide à l’abri du soleil.
– 15:30 à 16:15 Trajet Aubais-Nîmes (pensez au co-voiturage)
– 16:15 au Mazet, présentation de la greffe réussie en mai 2022 sur térébinthe (chip budding), présentation de sujets femelle Kerman greffés sur UCB1 (pépinières espagnoles).
Greffe avec multiples essais : écussons, chip budding, plaquage sur le côté et anglaise… Protection des greffes.

floraison de pistachier vrai femelle

L’idée de cet après-midi n’est pas de faire un cours magistral sur la greffe de pistachier. L’état d’esprit est de réaliser un maximum d’essais afin de pouvoir déterminer les facteurs de réussite de cette greffe peu documentée et réputée complexe. Cet après-midi pourra être complétée, début juillet par une nouvelle visite afin de tirer les enseignements de nos essais.

Je note quelques facteurs que nous pourrons respecter afin d’améliorer notre taux de réussite :
– Maurice Chaudière, à propos de la greffe de pistachier, disait que le « rythme végétatif » était primordial. A travers ce terme, il veut parler de la dynamique du porte-greffe qui doit être vigoureux et en pleine pousse. Le greffon doit également être en sève. C’est la raison pour laquelle faire cette greffe à la mi-mai est favorable. Les porte-greffes seront rabattus à la fin de l’hiver pour disposer de pousses tendres et vigoureuses (env. 50 cm de long, 0.5 à 0.8 de diamètre).
– Protection des greffons : double protection contre la dessiccation (parafilm ou buddy tape recouvrant les bourgeons + sac plastique). Protection contre le soleil.
– Température : les températures diurnes et nocturnes ne doivent pas être basses. 
– Éviter le dessèchement du matériel végétal lors de la greffe, en réduisant le temps de l’opération, en préparant les gestes. 
– D’après l’ouvrage « Le Pistachier » de M Amir, il est préférable de greffer en fin de journée pour éviter le dessèchement des greffons.
– Favoriser les greffes « cambiums sur cambiums » (écusson sans bois dans le bourgeon, greffe en flûte). 
– Protection du greffon au début (pour éviter les ravage de prédateurs, en particulier Pyrrhocoris apterus qui raffolent de la feuille du pistachier)

Merci d’envoyer un email à l’adresse de la page contact afin de réserver votre présence, un email vous sera adressé quelques jours avant l’évènement pour vous préciser date et lieux.

Exemple de greffe de pistachier réussie au Mazet :

Soyez le premier à publier un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.