Blog

Boutures de tamarillo

Comme beaucoup de solanacées, le tamarillo (Solanum betaceum) peut se bouturer. J’ai fait un essai sur des tiges de diamètres inférieures à 1 cm et également sur des « branches » de 3-4 cm. Les deux semblent prendre. Pour les tiges fines je fais une bouture à l’étouffée mais il y a un taux de pouriture important. Pour le gros diamètre, j’ai mis direct en pleine terre !

Le tamarillo commence à fleurir :

J’adore cette plante dont le parfum des grandes feuilles est caractéristique. Le tamarillo a bien du mal dans mon terrain en raison de la prise au vent importante.

2 comments were added, add yours.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. H. Maxime.

    Bonsoir, bravo ils sont super. Belle réussite, bien bonne idée de les multiplier car difficile à avoir…

    Le rouge pourtant plus commun a aussi du mal à se trouver.

    L’hiver a tué l’un de mes très vieux pied que j’avais mit en pleine terre dans ma serre… trop, bien trop humide, celui qui a survécu n’a pas encore fleurit, je n’ai plus les étiquettes, donc aucune idée si c’est l’orange, le jaune ou le rouge.

    J’ai d’autres pieds mais pas encore eu de fleurs donc pareil pas de fruits, impossible de savoir ce que cela sera.

    J’ai retrouvé de très vieilles graines dans un coin de mon frigo à graines étiquetées « Orange » … je vais tenter le semis voir si cela fonctionne ou pas…

    Si j’ai des fruits oranges ou jaunes, je t’en réserverais.
    Tes petits Avocatiers poussent bien.
    Tout n’a pas réussi mais je suis quand même fier car les quelques uns des tout premiers que tu m’avais envoyé sont en pleine terre et si ils ne poussent pas beaucoup, ils ont le mérite d’avoir survécu cette hiver.

    Très autres sont rempotés de temps en temps et je vais les laisser prendre du bois, lignifier et grandir en serre ou sous SAS et je les planterais une fois plus solide.

    Acclimatation à suivre donc…

    • Benoit Vandangeon

      Génial, et tu as plus de mérite que moi car tes conditions hivernales sont plus rudes que les miennes ! Avocatiers en Normandie, il me semble que beaucoup en rêve !