Blog

Atelier greffe de pistachier

Suite à la présentation théorique de la greffe de pistachier et de ses conditions de réussite (lors de la rencontre de l’acclimatation fruitière d’octobre 2020), je vous propose un atelier pratique. Denis Laurens réalisera des greffes sur des pistachiers térébinthe (poussant spontanément dans la garrigue). Il évoquera les principes et astuces pour éviter les échecs. Il s’agit d’une greffe particulière compte tenu de son calendrier déjà : nous prévoyons d’organiser cette rencontre le samedi après-midi 19 juin, car il y aura de jeunes rameaux herbacés.

Comme d’habitude, cet atelier est gratuit, vous pouvez y participer en me contactant par mel. Si vous avez des greffons de pistachiers vous pouvez bien sûr les apporter. Au plaisir de vous y rencontrer !

Le lieu : le mazet à Nîmes (l’adresse vous sera communiquée par mel).

MISE A JOUR :
Si vous le souhaitez, vous pouvez venir dès 11:00.
– Une visite du jardin sera organisée de 11:00 à 12:00,
– à 12:00 Pique-nique dans le jardin,
– 13:30 Début de l’atelier,
– après l’atelier nous pourrons également échanger (certains souhaitent faire des greffes d’agrumes).

fruits de pistachiers térébinthe

5 comments were added, add yours.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Alexandre

    Bonjour .J’ai fais des greffes en fente sur pistachier lentisque qui n’ont pas réussi quel est votre avis sur ce sujet ?J’aimerai venir voir tout cela le 19 juin .

    • Benoit Vandangeon

      Denis et Le Panneur pourront te dire ce qu’ils en pensent. C’est une greffe délicate pas tant au niveau de la mise en œuvre mais des conditions (période, arrosage…).
      Je te donnerai l’adresse du Mazet !

    • Lepanneur

      Pour le greffer en fente, ce serait plutôt mars-avril et avec du greffon de l’hiver
      Cet atelier concerne la greffe d’été (pour laquelle je suis inexpérimenté)

    • Anonyme

      Sur le lentisque il y a pour moi d’autres problèmes liés à la physiologie très différentes des deux espèces, même si elles sont génétiquement proches (hybrides fréquents entre lentisque et térébinthe). Le lentisque dans son aire naturelle thermoméditerranéenne est pratiquement çà croissance continue et rejette en permanence. Le Vera qui est originaire de climats à hiver froid a un arrêt de végétation net ; le térébinthe a un rythme analogue à celui du Vera.

  2. Antonin Verlet-Banide

    Bonjour je souhaite pouvoir assister à cette atelier. En espérant vous rencontrer bientôt
    Bien amicalement
    Antonin