Blog

La forêt fruitière de Massanes, pas un long fleuve tranquille !

Voici quelques clichés de Massanes. La mise en place d’une « forêt fruitière » est assez chaotique ! La bonne nouvelle c’est que les porte-greffe plantés ont tous bien repris, même si les kakis sont en retard :

Le cerisier Hedelfingen a été dévoré par un ravageur :

Le Prunus padus est en fleur. Un parfum très mellifère se dégage des bouquets floraux blancs.

La consoude est également en fleur.

L’armoise a tout recouvert, il est difficile de repérer les plantations. Comment agir : faut-il débroussailler autour des arbres ou bien laisser l’armoise les camoufler (=protection ?) .

Question pour lepanneur, quel est cet arbre qu’il m’a donné (il y en a trois, ils débourrent tous) ? Est-ce un plaqueminier ?

J’ai dégagé l’entré du terrain :

Le gardon a débordé de son lit, du limon s’est déposé sur la plage de sable :

Des figuiers ont les pieds dans le sable :

Les débris charriés par le gardon s’accrochent aux arbres.

2 comments were added, add yours.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Lepanneur

    Salut Benoît
    Ça faisait un long moment que je n’étais pas venu sur le blog !

    Je pense qu’il faut couper l’armoise pours s’en servir de paillage car les arbres sont trop petits pour lui résister.

    L’arbre de la photo que je t’ai donné est une sorte de diospyros lotus