Blog

Une sécheresse marquée

D’année en année, le climat de Nîmes est de plus en plus sec en été ! Les mois se suivent et la sécheresse s’installe dramatiquement dans le jardin ; associé à un vent violent. A ma connaissance, il n’y a – cet été encore – aucune station aussi durement frappé par ce cocktail délétère pour les plantes : températures élevées, absence de pluviométrie, vents forts…

Inutile de vous dire que dans ces conditions, la croissance des plantes est nulle et je peine à maintenir vivantes certaines plantes. Je bichonne les plantes rares comme certains agrumes :

Voici l’année 2020 pour Nîmes Courbessac :

6 comments were added, add yours.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Thierry BOCCARD

    Idem dans la région albigeoise. Heureusement, peu de vent pour le moment. Nous allons devoir planter des arbres fruitiers adaptés aux conditions extrêmes.

    • Benoit Vandangeon

      J’ai habité 10 ans le Tarn (Gaillac), et j’ai du mal à voir des similitudes avec le climat de Nîmes. Température, sécheresse, ensoleillement, vent… Depuis le début de l’année il a plu pratiquement deux fois plus à Albi !
      Le diagramme depuis le début de l’année (Nîmes) :

      Le diagramme depuis le début de l’année (Albi) :

      • Thierry BOCCARD

        Merci pour les tableaux. Peux tu nous dire le site d’où ils proviennent.
        Tu as raison, les conditions météorologiques sont différentes. Je les comparais juste à partir d’un ressenti et non de chiffres. Il fait nettement plus chaud et il pleut beaucoup à Nîmes qu’à Albi.

        • Benoit Vandangeon

          Pour les stats météo je te conseillerai :
          – Météociel
          https://www.meteociel.fr/obs/clim/normales_records.php?code=81284001
          – Infoclimat
          https://www.infoclimat.fr/climatologie/annee/2020/nimes-courbessac/valeurs/07645.html

          Ces deux sites regorgent d’informations passionnantes, toutes les rubriques sont à visiter, la page radar pluvio de meteociel est à garder dans ses favoris !

          Il y a probablement d’autres sites. Certains sites internationaux font aussi des diagrammes par stations mais attention, ils peuvent se baser sur des prévisions plutôt que sur des observations !
          Mon père qui est dans le Tarn – comme tout jardinier qui se respecte – trouve aussi qu’il ne pleut pas assez ou qu’il fait trop chaud ; mais qu’est-ce qu’il dirait s’il était à Nîmes !!!
          Ces conditions nîmoises extrêmes (probablement que certaines stations de l’Hérault, Bouche du Rhône et Var présentent des similitudes) sont très intéressantes : sur mon terrain de Garrigue sans eau c’est un désert, en revanche en centre ville ça reste très vert et ça pousse sans arrosage l’été (les gaulois puis les romains ont développé la ville sur une zone marécageuse). Comme quoi le climat n’est qu’un paramètre parmi d’autres et ce n’est pas un facteur limitant.
          Si tu viens le 17 octobre, tu verras mon jardinet en centre ville, avec des avocatiers et bananier luxuriant sans arrosage.

          • Thierry BOCCARD

            Aujourd’hui, Albi est la préfecture ayant enregistrée la température la plus chaude de France : 39.9°C.

          • Benoit Vandangeon

            Il a fait très chaud hier dans le Tarn ! J’ai l’impression que c’est la température la plus haute enregistrée depuis le début de l’année en France ? On s’approche d’ailleurs du record de la station d’Albi. Les plantes doivent souffrir… A ce propos, Greg Alder vient de publier sur son blog un article passionnant sur la résistance des avocatiers au chaud. Avec des températures atteignant 45°C à San Diego, il est bien placé pour observer les réactions de ses arbres aux grandes chaleurs !
            https://gregalder.com/yardposts/heat-tolerance-of-avocado-varieties/