Blog

Quatre mois après l’épisode de froid…

Un petit bilan après la vague de froid de la fin février 2018 :
– En ce qui concerne les agrumes, la plupart ont survécu ; sauf un oranger définitivement mort. Les autres ont repris généralement au dessus du point de greffe, d’autre en dessous (1 mandarinier, 1 limequat). La plupart des mandarinier produiront des fruits cette année :


– Les avocatiers ont tous rejeté au niveau des racines ou de la base du tronc. Les avocatiers greffés repoussent du porte-greffe (Duke 7 ?). Voici un avocatier qui mesurait 1,5m et qui repart du bas… Ma conclusion à ce stade est que l’avocatier est assez résistant, mais compte tenu des pertes à chaque vague de froid il est assez compromis d’avoir des fruits.

– les caroubiers ont repris difficilement.

– les arbres définitivement morts : de nombreux goyaviers fraise (environ la moitié sont morts), le pitaya, le chirimoya greffé :

7 comments were added, add yours.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. parsy

    pour infos moi j’ai mis des semis de noyau en pleine terre dans mon jardin un -8 et pluie cet année et la ils poussent a merveille malgreé le froid .

    bon courage pour la suite

    cdt

    yannick

  2. pierre bianchi

    Est-ce que le porte-greffe des avocatiers est susceptible de porter des fruits comestibles ,

    • Benoit Vandangeon

      Oui ! Le Duke est très proche du Mexicola. Ce pépiniériste – qui a malheureusement cessé son activité – Davis Enterprise en vendait.

  3. Maxime H.

    Cela ne m’étonne pas que ton hylocereus undatus soit mort ! J’ai une très belle collection de Cactus Epiphyte ! J’ai une remarque intéressante à te faire ! Nombre de plantes tropicales et subtropicales venant du Mexique, des montagnes froides et pluvieuses du Chili, Pérou, Guatemala etc etc ont des variantes très rustiques de leurs plantes « tropicales » , selon l’altitude et le plus intéressant c’est que c’est valable pour pratiquement la totalité des espèces endémiques… Brugmansia, Avocatier donc, Tamarillo semble t’il ? ( encore une des plantes adopté par les Américains d’ailleurs et venant de las-bas) acclimatés et sélectionnés pour ces même points fort et certains Epiphyllum/Disocactus/Selencereus/Hylocereus… une ami à moi a des hybrides et des botaniques de Cactus Epiphytes venant des pays d’Amérique du Sud comme moi, dont je viens de te parler.. chez elles Salliès-Toucas si je ne dis pas de bêtises, elle a des hiver froid mais sec généralement, elle peut avoir du -5 et au delà sans soucis mais cela se réchauffe vite la journée… bref, certains de ces cactus Epiphyte subissent donc se gel, rougissent fortement mais ne meurent pas. Il y a sans doute là encore des variantes plus rustiques à y trouver pour les régions plus froides… faut-il avoir des amis dans les pays concernés capables de récupérer des graines des plantes issu des régions les plus froides du pays… en altitude et parfois… sur des arbres de 15 mètres mdr… quand cela n’a pas été détruit par des crétins… pour de l’argent biensur… c’est passionnant ! Quelles merveilles d’étonnante rusticité et vigoureuserie… attendent qu’on les découvre avant que l’homme ne détruise leur environnement et les fasse disparaître… à jamais..

    • Benoit Vandangeon

      Au sujet des pitaya, je connais très peu cette plante. Quelle est sa résistance au froid ? Quels sont ses besoins sol / eau ?

      • Maxime H.

        Coucou ! Ce n’est pas rustique du tout. Cela peu peut être supporter du -3/-4 au sec total et sans trop de vent mais je ne suis pas certains. Il faut un sol humifere, riche, acide et bien drainant. Terre de bruyère de qualité forestière ou véritable avec fertilisant naturel, du sable de rivière ( sable de Loire ) avec zoolithe/Pumice et un peu de perlite. Voilou !

        • Benoit Vandangeon

          D’accord. Je croyais que c’était comme la figue de barbarie. Donc, il faut le protéger en hiver. Est-ce que ça a besoin de beaucoup d’eau ? Est-ce que le plein soleil lui convient ?
          S’agit-il de ces grands cactées qui prospèrent à Menton ?