Blog

Un mois après l’épisode de froid

Agrumes

Nom Situation Dégats
 Yuzu contre un mur, sous un pin Sylvestre Rien à signaler, feuillage intact
Pamplemousse
« Poire du Commandeur
 contre un mur Feuillage à 80% intact, les fruits sont tombés quelques jours après la fin de la vague de froid. Fruits comestibles, mais dont la conservation était mauvaise.
Kumquat généralement contre un mur, certains sans murs Très bonne résistance, quelques fruits sont tombés, les feuilles sèchent un peu. Même un jeune semis est intact !
Pomelo  contre un mur Les fruits sont tombés prématurément et au moins 50% du feuillage également.
Mandarine  contre un mur Celui situé en face du Mazet n’a perdu que les feuilles extérieures. Les autres mandariniers ont eu moins de chance : ils ont perdu 70 à 100% de leur feuillage, certains rameaux sont secs et bruns.
Citron Meyer et Limequat  contre un mur Les feuilles sèches à 80%, fruits à terre, rameaux endommagés
Oranger  diverses situations Les feuilles sèches à 100%, fruits à terre (sauf un arbre), rameaux endommagés, crevasses
Calamondin  à 2 m. d’un mur Plus une feuilles beaucoup de branches dont les charpentières brunes parcourues par des crevasses.
 

La palme de la rusticité est attribuée au  Yuzu ! Cet agrume n’a absolument pas souffert des températures très froides ! Son feuillage est d’un vert foncé luisant. Cette observation n’est pas surprenante dans la mesure où il est réputé résister à des températures encore plus froide de l’ordre de – 15°C ! Rappelons que nous n’avons eu « que » -8,5°C au plus froid.

Le pamplemousse « poire du Commandeur » a également très bien résisté à la vague de froid il s’en sort avec quelques feuilles sèches, en revanche les fruits sont tombés quelques jours après la neige.

Les kumquat on réagit différemment selon leur emplacement et les variétés. Certains on été entièrement défoliés ; d’autres ont conservé la majorité des feuilles et des fruits.

Pour les pomelos le constat est moins enthousiasmant puisque non seulement ils ont perdu leur fruits mais au moins 50 % des feuilles sont tombées où sont sèches. Je ne constate pas beaucoup de différence de rusticité entre les variétés de pomelo.

Viennent ensuite les mandariniers où seul celui qui était situé devant la maison n’a subi que de maigres dégâts. Tous les autres y compris les satsuma ont perdu leur feuillage. Les fruits sont tombés quelques jours après l’épisode hivernal un petit mandarinier situé à l’est de la maison est probablement mort.
Le limequat et le citronnier Meyer ont également perdu beaucoup de feuilles c’est une déception car je pensais que les dégâts seraient plus faibles (l’observation faite 1 semaine après ne montrait aucun signe inquiétant).
Les orangers sont assez frileux : ils ont beaucoup souffert !  Des jeunes rameaux sont secs ; certaines branches sont parcourues par des crevasse. L’ensemble du feuillage est tombé. Tous les orangers ont subi ce sort, peu importe leur âge et leur situation. Seulement l’un d’entre a conservé quelques oranges !
Enfin les calamondins réputés assez rustiques sont pratiquement morts. Même les charpentières sont devenues brunes.
Il y aurait beaucoup à dire sur la résistance des agrumes au froid, je suis perplexe quant à certaines affirmations. On prétend que plus l’arbre est vieux plus il résiste au froid. J’ai dans le jardin des contre-exemple notamment au niveau des orangers. La résistance au froid est un phénomène multi-factoriel et il est parfois difficile de comprendre pourquoi deux arbres voisins réagissent différemment. Un élément me semble important : c’est la présence d’arbres en sur-étage. Les grands arbres protègent ainsi les végétaux qui sont sous leur couronne.
Avocatiers
Pour les avocatiers le froid de la fin février a entraîné de lourdes pertes. Tout d’abord je tiens à préciser que des spécimens très bien implantés à Nîmes (au moins 20 ans) ont également perdu toutes leurs feuilles. En ce qui concerne mon jardin dans la garrigue, seul l’avocatier situé contre le mur de ma maison a encaissé cet épisode sans trop de dégâts. Tous les autres sont morts ou presque ! Si jamais il repartent ce sera au niveau des racines. Dans la cour du centre-ville les dégâts sont bien moindre la couronne extérieure a brûlé mais le centre de l’arbre est bien vert. J’avais un avocatier Lam Hass en pot qui lui a énormément souffert se serait surprenant qu’il puisse s’en remettre !
Autres fruitiers
Les sapote Blanco on réagit quelques semaines après la neige en perdant leurs feuilles. Celui qui était le plus vigoureux avant le froid a des branches complètement brunies. Il m’inspire beaucoup d’inquiétude. Les petits sapotiers semblent avoir mieux résisté ! Étrange, non ?
Au niveau des goyaviers, la plupart sont morts sauf le plus vieux exemplaire ainsi que le plus jeune. Allez comprendre !
Pour tous ces arbres, ainsi que les autres (caroubiers, chirimoya, tamarillo) je serai définitivement fixé cet été en fonction des reprises.

Soyez le premier à publier un commentaire.