Blog

Autonomie (25) Diffuser tout azimut !

Discrimination positive

Aujourd’hui, dans les jardins, il y a surtout des plantes décoratives. Dans les jardineries, le rayon des arbres fruitiers est souvent bien maigre ! Pour ne rien arranger, les particuliers consomment de moins en moins de fruits. Cette baisse de la consommation de fruit est compensée par celle des produit sucrés transformés. Ce désintérêt peut aussi s’expliquer par des fruits de moins en moins gouteux et de plus en plus cher !

Pour contre-balancer cette baisse de qualité des fruits, les français devraient cultiver leurs propres fruitiers. Ils pourraient ainsi renouer avec des saveurs authentiques et une fraicheur incomparable !

Tous les animaux sauvages de la planète sont en lien direct avec la nature et consomment les fruits, les noix tels quels ! Les semences sont rejetés dans leurs excréments et oiseaux, rongeurs, insectes (bref tous les animaux de la création !) les répandent sur leurs passages. Ils assurent ainsi la reproductibilité de leur nourriture.

L’homme et certains animaux domestiqués ne participent pas à ce semis involontaire et spontané. En jetant à la poubelle nos noyaux et en utilisant des fosses septiques ou des réseaux d’épuration nous nous assurons que les graines ne germeront jamais.

Il y a donc un très gros déséquilibre naturel et la sélection naturelle des fruits que nous apprécions n’est pas faite naturellement. Je propose donc de compenser ce manque en faisant germer les graines de nos meilleurs fruits ! Cette discrimination positive est une urgence à mes yeux.

Zone Pushing

Le « zone pushing » est une pratique populaire aux États-Unis. Elle consiste à repousser toujours un peu plus les limites des plantes tropicales ! Les jardiniers espèrent ainsi étendre les zones de cultures d’une plante et bénéficier d’un plus large panel de fruits ! Je suis toujours enthousiasmé par cet esprit d’aventure qui sévit dans les jardins américains, australiens et italiens (à travers les messages dans les forums Tropical Fruit Forum, Fruttama…).

En France, on a connu cet état d’esprit pour les agrumes et les pépiniéristes proposent une gamme étendue de citrus capables de résister à des températures froides. Ce travail de sélection au niveau du porte greffe et du greffon est remarquable. Il remonte au moins au milieu du XIXème siècle (TABUT, COUDERC).

Pour les autres espèces fruitières sub-tropicales, un énorme chantier reste à faire. Grace au forum d’acclimatons et surtout le groupe Telegram, je me suis rendu compte que des jardiniers amateurs et pépiniéristes professionnels étaient prêts à développer de nouvelles espèces pour nos territoires. Ainsi un véritable élan existe aux quatre coins de la France pour développer une gamme adaptée capable de s’adapter à nos conditions.

Car lorsque je vois les pépiniéristes se servir en Espagne pour proposer des avocatiers, je me dis que l’on risque d’aller d’échecs en échecs ! Les déceptions pèsent lourd dans le morale des jardiniers amateurs. Il faudrait que demain ils puissent trouver chez des pépiniéristes spécialisés des avocatiers Aravaipa, Austin Star et Wilma, des Sapotier Pringlei…

Je conseille vraiment les gens qui possèdent de telles variétés rustiques de se rapprocher de ses professionnels capables de diffuser à grande échelle.

Je comprends que certains soient réticents à banaliser des espèces uniques et originales. Mais je pense que c’est en renonçant à cette exclusivité que l’on parvient à partager et à semer des graines pour un avenir plus radieux !

3 comments were added, add yours.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. belinsecte

    sebastien Mura parlait de vendre des avocatiers greffés des champions de résistance, peut etre son projet puisse se réaliser? greffés bas, ils pourraient s’affranchir

    • Benoit Vandangeon

      Oh, ce serait chouette ! Enfin des variétés adaptées à nos climats rudes…

  2. lazzaret

    Joli plaidoyer pour le partage de semences, de connaissances, d’expérimentations. Une question de ma part : est ce que tu connais des pépiniéristes référence en la matière et si possible en dehors du sud-est qui jouent ce jeu de la non privatisation ?