Blog

Avocat Mexicola ou avocat Criollo ?

NB : Je reçois beaucoup de demande de noyaux de mexicola, je n’en ai plus depuis longtemps. Désolé à ceux pour qui je n’ai pas eu le temps de répondre personnellement.

Alexandre m’a transféré un message de Gabriele au sujet des avocats Mexicola.
« Mexicola est un clone unique, originaire de Coolidge, Pasadena, en 1910. C’est un clone mexicain rustique. Les fruits de ce clone seront très répandus et tour à tour rustiques et de race mexicaine aussi. Les greffons de Mexicola sont le « vrai » Mexicola. Les autres sont à définir comme « avocats de race mexicaine » ou « plants Mexicola » s’ils sont nés directement d’une plante issue du greffage de la plante d’origine. »
sources : http://www.avocadosource.com/AvocadoVarieties/VarietyFrame.htm
Origine vers 1910 comme semis au Coolidge Rare Plant Gardens, Pasadena, Californie, propagé vers 1912. Arbre résistant à la chaleur et au froid et porteur régulier, semence recherchée pour les porte-greffes. Saison des fruits, août-octobre ; couleur, noir ; poids, 3-5 oz ; forme, sphérique à pyriforme ; peau, fine, lisse ; saveur, excellente. Semence lg. (CAS Yearbook 1950) 2 arbres à la South Coast Research Station, Irvine, CA, Field 44, Row 2, trees 16 & 17. Une des premières variétés à être commercialisées, plantée par M. Henry Huntington vers 1915-17. C’est un avocat 100% mexicain à la peau noire fine, en forme de poire avec un pédoncule bien centré, de 2 à 6 oz, avec des graines de taille moyenne à grande qui sont souvent lâches dans la cavité, difficiles à peler. Il a une saveur anisée et est assez bon au goût. Semble être résistant à l’acarien du perse. (J.R. Frink 1998) Origine, CA ; Race, Mex. ; Groupe de fleurs, A (Lahav & Gazit)(origin. vers 1910 à Pasadena,CA ; propagé vers 1912) ; très petite ; peau noire ; chair d’une excellente saveur ; graine longue Saison : août-octobre. Cultivé uniquement dans les jardins domestiques en Californie. Porte tôt et régulièrement ; très résistante à la chaleur et au froid ; très utilisée comme parent dans les programmes d’amélioration génétique en Californie (J.Morton 1987).

Dans ce cas, je me trompe en nommant « Mexicola » les avocats de type mexicains reproduits par semis. Mexicola serait un cultivar obtenu à partir d’un semis. Ce que j’appelle par erreur « Mexicola » devrait être appelé « semis de type Mexicain » ou « race mexicaine » ou « avocat pays (Mexique) » ou « avocat Criollo ». Je ne suis pas seul à faire cette confusion, c’est assez habituel de ne pas faire la distinction dans le langage. Je tacherai cependant à éviter de reproduire cette erreur afin de ne pas alimenter cette confusion. Les pépinières entretiennent l’amalgame : un pépinière sicilienne vend sous le terme Mexicola des semis, tout comme Viveros Blanco (https://www.viverosblanco.com/fr/porte-greffes).

A cela s’ajoute le fait qu’il existe une sélection de Mexicola, le Mexicola Grande (3-1-1) pratiquement deux fois plus gros que le Mexicola et dont Greg vient de dresser le portrait :

Pour cette saison, on me demande beaucoup de noyaux de Mexicola, or je n’en ai plus depuis longtemps maintenant. J’ai du Topa Topa, mais les noyaux sont de grande taille et je ne peux plus les expédier dans des enveloppes habituelles. Je n’ai malheureusement pas le temps d’aller à la Poste pour faire des colis, mon emploi du temps me le permet pas.

J’en profite pour faire un petit rappel sur la classification des avocatiers :
Il existe trois races horticoles d’avocat : mexicaine, guatémaltèque et antillaise. Les cultivars antillais ont de gros fruits, lisses, à la peau brillante, contenant plus d’eau et moins de graisses (huile monoinsaturée) que les autres groupes. Ils sont parfois commercialisés comme des avocats « légers », moins caloriques. Ils sont généralement cultivés dans des climats chauds et tropicaux, comme le sud de la Floride et les îles Hawaï. Le groupe guatémaltèque est originaire des hauts plateaux du Guatemala. Les cultivars de ce groupe peuvent être cultivés dans des climats plus tempérés que ceux du groupe antillais. Un cultivar guatémaltèque populaire cultivé dans le sud de la Californie est le ‘Hass’, facilement reconnaissable à ses fruits épais, noirs et à la peau rugueuse. Le groupe mexicain comprend certains des cultivars les plus rustiques et les plus couramment cultivés en Californie du Sud, notamment ‘Duke’, ‘Mexicola’ et ‘Zutano’. Voici quelques-unes des caractéristiques des trois races d’avocats :

Mexicain

– Originaire des hauts plateaux du Mexique, des Andes au Chili, de 2400 à 2800 m d’altitude
– Fleurs généralement plus pubescentes (poilues) ; fleurissent le plus tôt en saison.
– Fruits petits ; peau du fruit mince à membraneuse, rarement plus de 0,75 mm ; graine relativement grande à très grande, et souvent lâche ; pulpe du fruit généralement riche à forte en saveur, parfois avec un arôme d’anis ; souvent fibreuse ; maturité 6-8 mois (développement rapide).
– Les feuilles sont parfumées à l’anis ; les sous-surfaces sont plus glauques (blanchies par une floraison).
– Le plus résistant au froid des races d’avocats ; également plus résistant à la chaleur et à une faible humidité.
– Arbres se trouvant à des altitudes plus élevées, rustiques ; moins tolérant à la salinité du sol ; l’arely se porte bien dans un environnement côtier
– Jusqu’à 30 % de matières grasses

Race guatémaltèque

– Originaire des hauts plateaux d’Amérique centrale jusqu’à l’Équateur et au Mexique, de 800 à 2400 m.
– Pas d’odeur de feuille d’anis ; le jeune feuillage est plus souvent rougeâtre.
– Gros fruits, peau rugueuse, généralement épaisse et coriace, parfois plus de 6 mm.
– Fruits mûrs de 9 à 14 mois, cultivar d’hiver.
– Race commerciale importante ; les graines sont petites et serrées dans la cavité.
– Arbres résistants au froid
– Les hybrides de la race guatémaltèque sont les plus utiles commercialement.
– 7,5 à 18% de matières grasses

Race antillaise

– Originaire des basses terres d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud, introduit seulement aux Antilles.
– Pas d’odeur de feuille d’anis
– Assez sensible au froid
– La taille du fruit est variable, la peau est fine et lisse et coriace.
– Au point d’attache du fruit, les pédicelles ont une configuration unique en tête de clou.
– Maturation précoce, 6 à 9 mois (variété d’été)
– Plus tolérant à la salinité du sol
– Graines libres, relativement grosses, pouvant s’agiter dans le fruit
– Cotylédons rugueux
– Pulpe de saveur laiteuse à aqueuse
– 5 à 7% de matières grasses

2 comments were added, add yours.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Alexandre

    Bonsoir !Mexicola est issus d’un semi chanceux de criollo résistant au gel avec un fruit goûteux .Criollo est l’avocat sauvage mais aussi peut être un criollo amélioré que l’on va retrouver avec des noms divers au Mexique chez les particuliers dans certains cas pour le commerce local ,au Nuevo léon par exemple ou l’on en trouve plusieurs sortes avec des noms divers .Il serait peu être judicieux de répertorier tous ces noms qui correspondent à des hybridations ou pas entre criollos donnant dans certains cas des arbres avec des très bon fruits peu être encore bien meilleurs que ceux que l’on trouve dans le commerce ..Je ne sais pas de quels états Orkos a fait venir toutes les graines(sans doute de plusieurs endroits différents ) pour cet agriculteur mais il doit sans aucun doute y avoir des trésors dans ce qui semble être plutôt un conservatoire sauvage d’avocats de type mexicain unique en Europe .Tel est mon avis .

    • Benoit Vandangeon

      On est parfaitement raccord.