Blog

Bilan année 2022

C’est l’heure du bilan ! A première vue l’année 2022 dans le jardin semble décevante : peu de récolte, peu de croissance.

Toutefois un regard attentif pourrait relever des éléments positifs :
– entre 20 et 30 avocats produits par l’avocatier mexicain (contre la façade du Mazet),
– 2 sapotes blanches,
– une production d’agrume un peu en hausse,
– des légumes qui produisent tout seul (fève, physalis, artichaut, plantes sauvages),
– récolte des premières mûres (Morus alba) et jujubes,
– réussite de ma première greffe de pistachier,
– récolte presque suffisante de cerises Picota !

Ce qui me rend assez optimiste c’est la faible mortalité de fruitiers dans le jardin, malgré un été chaud et sec (scénario qui se répète inlassablement). Serait-ce les premiers bénéfices des amendements ? J’ai réussi à arroser et maintenir en vie les agrumes, les jeunes avocatiers et sapote blanche. Cela semble dérisoire, mais avec ma technique de récupération des eaux de pluie, le fort dénivelé et tout cela avec des arrosoirs à l’ancienne cela constitue un petit exploit à mes yeux !

Quelques déceptions : beaucoup de fleurs de cherimoya pour la troisième année consécutive et toujours pas de fruit, ainsi que la mort du cerisier Blanchard qui galérait depuis des années. Je nourri quelques doutes quant à la viabilité du cherimoya sur le long terme au Mazet. Même protégés par les murs, les arbustes souffrent beaucoup en cas de gel. L’épisode de froid de décembre 2022 a mis à rude épreuve ces anonacées.

L’événement le plus marquant se situe autour du Casimiroa : premiers fruits des Casimiro edulis mais surtout l’arrivée des Casimiroa pringlei très prometteurs !

J’ai planté environ 40 nouveaux agrumes en pleine terre cet automne et je vais devoir m’en occuper cette année. Je suis relativement confiant.

Je vais formuler deux souhaits pour la prochaine décennie :
– améliorer la production de fruits que je consomme beaucoup (pomme, poire, kaki, avocat, agrumes),
– participer au développement des espèces exotiques résistantes. Faire en sorte que le travail qui a été accompli autour des agrumes rustiques soit étendu à l’ensemble des fruitiers exotiques ! Les anonacées, les ébénacées, les rutacées, les lauracées (…) résistants au froid et bien d’autres !

3 comments were added, add yours.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. H. Maxime.

    On est dernière toi, je t’envoie pleins d’ondes positives et beaucoup de courage pour ces nouveaux objectifs après une année mi-figue mi-raisin.

  2. Pierre B.

    40 agrumes plantés d’un coup!
    Je suppose qu’il yen as pas mal que tu as greffé toi même ?

    • Benoit Vandangeon

      J’en ai greffé très peu, certains proviennent de l’après midi de greffe où j’ai été très gâté (merci Guy), d’autres achetés (Fabien, Adavo…).