Blog

Des papayers à Nîmes !

Depuis quelques années, je vois des papayers sur certains rondpoints à Nîmes. Ils sont jeunes (1 ou 2 ans) et placés à la fin du printemps. Ils ne passent bien sûr pas l’hiver dehors… Il est bien dommage que ces jeunes plantes ne portent pas encore de fleur, car s’ils fleurissent en fin d’été, les fruits n’ont aucune chance…

Ces papayers semblent apprécier les conditions de culture. Et je me réjouis de voir dans ma ville ce type d’initiatives !

Notons également la présence de très beaux Syagrius qui ont passé février 2018 (il me semble) sur le rondpoint de la ville active. Vers les 7 collines, des vieux caroubiers ont été plantés. Je ne compte pas les bananiers Bajoo ni les pare-terres dédiés aux cactées.

La ville de Nîmes, comme beaucoup de municipalité est fier de ses floraisons. La ville compte 4 fleurs au label « villes et villages fleuris » !

La végétation d’une ville est un « sujet citoyen » qui mériterait plus de participation. Rares sont les villes qui introduisent du comestible dans leur initiatives !

https://www.bordeaux.fr/p146239/cinquante-arbres-fruitiers-plantes-sur-les-quais

A Nîmes, les allées de Micocouliers emblématiques commencent timidement à se diversifier. Il y a chez nos décideurs, un frein : les fruits c’est sale, les gens vont provoquer des accidents pour les cueillir… Je pense que les fruitiers exotiques sont au contraire un atout ! Ils apportent à la ville un témoignage de climat favorable et un sentiment de fertilité. Imaginez l’avenue Feuchères couverte d’immenses avocatiers (il faudrait bien sûr pas choisir n’importe quelle variété) ! Des Yuzu sur l’avenue Jean-Jaurès, des mandariniers dans le jardin de la Fontaine ! Les arbres fruitiers c’est – avec les pistes cyclables – un moyen d’apporter dans la ville un renouveau. Transformer ces blocs de pierre et de ciment en formidables accumulateurs thermiques qui vont veiller sur nos arbres exotiques frileux ! Imaginez un litchi sur la place trop minérale de la mairie de Nîmes ! L’impact sur nos inconscients, l’impact sur les enfants,…

2 comments were added, add yours.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Jef

    Tout à fait d’accord sur le principe de la diversification des arbres dans les avenues et places. En Amérique centrale et du sud dans les avenues et plaza central il y a de nombreux arbres différents , caducs, persistants, conifères. Parfois les troncs sont blanchis à la chaux pour les protéger du soleil, des insectes et des rongeurs

  2. Lepanneur

    Je viens juste de passer devant ce rond-point.
    Je pense qu’ils ont planté à côté de tous ces papayer, des cannas indica ou bien des zincibéracées (curcuma ou certains gingembres à grosses feuilles)