Blog

Premiers assauts de l’hiver (au bureau)

En arrivant au bureau ce matin vers 7:30 (lundi 12 décembre), j’ai réalisé que ce n’était pas un jour comme les autres. Tous les parebrises de voiture étaient gelés. Hier (dimanche 11 décembre) j’ai noté que les feuilles du Tamarillo avaient gelé, mais rien d’autre à signaler.

Côté températures : -4°C à Nîmes Courbessac (atteint à 8:00).


Sur le thermomètre du bureau (protégé sous un escalier), le thermomètre annonce environ +3°C.


Le manguier qui est tout à côté ne semble pas avoir souffert. Même un jeune rameau pourpre ne montre aucun signe négatif.


A côté, le lucuma et carambolier (photo) sont intacts :


Le tamarillo orange accuse le coup, la tige reste ferme :


Le sapote blanco le plus éloigné de la maison a de jeune pousses affectées par le gel :


Les autres sapotes n’ont pas bronché :


Difficile à ce stade de dire quoi que ce soit sur le pitaya :


Les bananiers ont tous bien souffert :


Il y avait du givre sur certaines feuilles de cherimoyas, j’ai l’impression que cela a abimé les feuilles :


Les fruits de la passion, assez bien protégés sont indemnes :


Le dovialys semble sauf :


Le goyavier (vrai) semble tirer d’affaire pour le moment :


Un autre goyavier vrai d’origine colombienne a peu souffert :


L’avocatier Mexicola est parfaitement sain :


Le Hass est un peu plus chahuté, on s’est approché dangereusement de ses limites…


Les récipients d’eau sont gelés, je pense que le thermomètre a atteint -3/-4°C au bureau ce matin. Une grosse différence avec la température relevée proche du manguier ! Cet épisode de froid n’est peut-être pas fini, elle révèle les niveaux de tolérance au froid des végétaux. Elle est aussi l’occasion de constater à quel point les murs jouent un rôle capital pour créer des « nano-climats ».

1 commentaire a été rédigé, ajoutez le votre.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Senseby Régis

    à peu prés mêmes températures ( -3,9) relevés à Saint-jean du Pin à coté d’Alès et à la station de Saint-Hilaire de Btrethmas, et mêmes constats concernant les avocatiers