Blog

Autonomie (22) 150 000 milliards de $

Dans un précédent billet, je regrettais la disparition du bon sens au profit d’un dualisme exacerbé par une information biaisée. Qui croire : les médias débordant de conflits d’intérêts ou les dissidents incrédules ? J’ai l’impression que les gens attendent que le vent tourne, que les temps changent, ou bien se réfugient dans un monde parallèle. Je n’ose même plus exprimer mon opinion, tant les esprits semblent irréconciliables. Et que vaut mon avis ? Ai-je la prétention de disposer d’informations plus justes ? Car c’est bien la seule façon d’avoir une opinion valable…

Dans ce marasme, le leitmotiv est de culpabiliser l’humain dans sa relation avec la nature. Depuis que l’homme n’est plus en communion avec elle, rien n’est plus facile que de raviver cette douloureuse fracture. Bizarrement, à aucun moment on essaye de faire l’inventaire des courts-circuits entre l’homme et la nature pour résoudre le problème. Non ! Le chiffre est tombé : il faudrait la bagatelle de 150 000 milliards de dollar* pour sauver la planète et le climat ! Le fric, toujours plus de fric et toujours moins d’intelligence et d’amour…

Tout ce qu’il y a entre l’homme et la nature est imposture ?

L’équation est depuis le début faussée. Le greenwashing, l’entêtement, la démagogie sont vociférés pour faire croire que l’homme ne peut pas vivre harmonieusement avec son environnement naturel. Or l’homme est par essence un formidable acteur naturel ! Pour s’en convaincre, regardez les témoignages abondants de production paysannes respectueuses, des habitats parfaitement intégrés (Kerterre, pierre, troglodyte, chanvre/paille…), de la capacité à rendre fertile un lieu ! Nos excréments sont de véritables fertilisants ! Alors, évidemment prendre l’homme pour une « machine à composter » est probablement moins glorieux que toutes les fonctions sophistiquées propres à notre époque moderne. Pourtant, il y a des traders, des ingénieurs, des enseignants, bref toutes sortes de personnes réussissant socialement qui retournent humblement à la terre et aspirent à une vie in-dissociée de la nature.

La solution : faire, laisser faire, ou ne rien faire ?

Cela semble insensé, mais la vie naturelle est source de fertilité : en répandant vos toilettes sèches vous multipliez les espèces comestibles ! En plantant quelques noyaux et en protégeant l’arbre les premières années vous assurez une production pour des générations entières ! Cela semble si simple que l’on n’y croit même pas. Et que faire de la modernité ? Faut-il la rejeter ? Ou bien passer au crible chaque nouveauté et estimer ses avantages et ses nuisances ? On nous a vendu le progrès comme un mouvement immanent et inarrêtable. Mais est-ce si évident ?

Ne pas se décourager !

Je dois vous avouer qu’il m’arriver de céder à la tentation du découragement. L’autre jour, j’ai vu que les sangliers avaient détruit une bonne partie du jardin. Le forum d’acclimatons subit de nombreuses attaques (23 en un mois). Bref, beaucoup de raisons de baisser les épaules. Mais à bien y regarder, autant on assiste à une régression globale, autant certains êtres brillent de part leur prise de conscience, leur envie de vivre et de créer.

Bref, je m’arrête là et vous souhaite des joyeuses fêtes, un hiver pas trop rude pour vos plantes fragiles et de fructueuses plantations !!!

NB Ces articles sur l’autonomie, sont des états d’âmes et des réflexions personnelles, je les illustres avec quelques dessins depuis que les sites qui publiaient mes dessins satyriques ne peuvent plus le faire compte tenu du risque financier que fait peser la censure actuelle. Vous pouvez me contacter pour obtenir le carnet de dessin 2021…

* https://newsroom.bankofamerica.com/content/newsroom/press-releases/2021/04/bank-of-america-increases-environmental-business-initiative-targ.html

1 commentaire a été rédigé, ajoutez le votre.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Tien MA

    Benoit a écrit :
     » L’autre jour, j’ai vu que les sangliers avaient détruit une bonne partie du jardin.  »

    Les sangliers sont assez puissants, ….

    https://www.7sur7.be/faits-divers/son-salon-saccage-par-un-sanglier-et-vingt-chiens-de-chasse-comme-une-scene-de-crime~a049fab6/

    Les dégâts matériels sont importants: outre la baie vitrée, les animaux ont cassé un ordinateur et abîmé un lit. Des vêtements ont également été tâchés par le sang du sanglier. “C’était comme une scène de crime”, a raconté le propriétaire des lieux à Ouest-France.

    https://www.7sur7.be/insolite/un-sanglier-defonce-le-portail-metallique-d-une-maison~ad84adbe/